Police plus grandePolice plus petite

Data Acquisition

Imprimer la page

Les données marines

BHO Beautemps Beaupré
BHO Beautemps Beaupré

Les mesures géophysiques sont effectuées sur les bateaux hydro-océanographiques du Shom ou sur les bateaux de l’Ifremer.

Le département de géophysique du Shom contribue à la définition des protocoles de mesures, aux développements d’algorithmes et aux campagnes d’acquisition.

 

L’acquisition des données complémentaires peut se faire en faisant appel à des bases de données extérieures comme celles du Bureau Gravimétrique International (http://bgi.omp.obs-mip.fr) ou du National Geophysical Data Center (NGDC – NOAA – http://www.ngdc.noaa.gov).

 

Exemple de répartition de points de mesures marines
Exemple de répartition de points de mesures marines

Les données marines, après traitement et validation, sont ensuite intégrées dans la base de données géophysique du Shom (BDGEOS). La figure ci-contre montre un exemple de répartition de points de mesures marines.

 

Les données sous-marines

L’équipe de géophysique a mis en œuvre des mesures gravimétriques sur le relief océanique.

Ces mesures ont été réalisées à bord du sous-marin "Le Nautile" d'Ifremer lors de la campagne DEMANE2 du Shom. En parallèle des mesures de pesanteur, des échantillons de roches et de coraux ont été prélevés et des enregistrements vidéo des plongées ont été réalisés.

Sous-marin "Le Nautile" d'Ifremer
Sous-marin "Le Nautile" d'Ifremer
Mesures gravimétriques
Mesures gravimétriques
Echantillon de basalte
Echantillon de basalte

 

Les données terrestres

Le département de géophysique du Shom met en oeuvre deux types de gravimètres terrestres :

  • le gravimètre relatif Scintrex CG-5 pour réaliser des rattachements gravimétriques ;
  • le gravimètre absolu A10 pour créer des stations de référence gravimétrique.

Le gravimètre CG-5 est un appareil relatif, qui mesure une différence de pesanteur entre deux points. Il est utilisé par le Shom pour déterminer la valeur de pesanteur en un point (appelé station rattachée) à partir d'une station de référence où la valeur de pesanteur est connue. C'est le principe du rattachement gravimétrique. La mesure se fait au moyen d'un ressort vertical en quartz dont les variations d'allongement (dues aux variations de pesanteur) sont finement mesurées. Sa précision est de l'ordre de +/- 10 µGal.

Le gravimètre absolu A10 permet de mesurer directement une valeur de pesanteur et ainsi de créer une station de référence gravimétrique. Le principe de mesure repose sur la chute d'un coin de cube dans le vide. La distance de chute est déterminée par un interféromètre laser et le temps de chute par une horloge atomique. Sa mise en oeuvre est plus complexe et plus longue qu'un gravimètre CG-5, car il faut un nombre minimale de chutes (~ 2 000) pour atteindre une précision suffisante (+/- 10 µGal).

Le gravimètre A10 est embarqué à bord du BHO "Beautemps Beaupré" et mis en oeuvre par le département de géophysique marine lors des escales où les stations de référence gravimétrique sont trop imprécises ou inexistantes à proximité du port. L'appareil est placé sur le quai près du bateau et permet de déterminer la valeur de pesanteur nécessaire au calage du gravimètre marin embarqué (KSS32-M).

Gravimètres terrestres
Gravimètres terrestres A10 (à gauche) et CG-5 (à droite).

 

Les données issues de l'altimétrie satellitaire

Les données utilisées en gravimétrie sont soit issues des bases de données soit issues des modèles publiés d’altimétrie satellitaire.

Hauteur du géoïde (données ERS-1)
Hauteur du géoïde (données ERS-1)