Police plus grandePolice plus petite

Apport de l'altimétrie aux prévisions de pertes acoustiques - Étude de sensibilité aux erreurs de mesures

LE SQUERE B.

    

010CMO/92

    

Résumé / Abstract

Table des matières

La variabilité océanique de moyenne échelle perturbe la propagation des signaux acoustiques. L'observation opérationnelle in-situ de cette variabilité est difficile, par contre les mesures satellitales permettent une description globale, synoptique et répétitive de la surface de l'océan.
 
 Les radars altimétriques en particulier sont bien adaptés à l'observation de la circulation océanique à moyenne échelle. En effet, ils mesurent les anomalies de la topographie de surface qui sont une signature de la variabilité océanique intégrée sur toute la colonne d'eau.
 
 L'étude aborde le problème de l'extension verticale de l'information de surface pour l'estimation des champs profonds de célérité du point de vue de l'intérêt acoustique. La connaissance du milieu océanique peut se réduire dans un contexte opérationnel à la connaissance des paramètres océaniques ayant un impact acoustique.
 
 L'étude a porté sur la quantification de l'impact acoustique de la variabilité océanique, le développement de méthodes d'extension verticale de l'information de surface et leur comparaison, et l'analyse de la sensibilité des prévisions de pertes au signal altimétrique et aux bruits de mesure. En terme d'impact acoustique, la méconnaissance de l'environnement peut dégrader la prévision des pertes acoustiques jusqu'à 10-15 dB (rms des écarts). L'étude a pu montrer également que des techniques statistiques relativement simples permettent d'extrapoler verticalement l'information de surface déduite de l'altimétrie satellitaire.
 
 Ainsi, l'estimation des champs de célérité à partir de données de topographie de surface peut améliorer la prévision des pertes acoustiques jusqu'à 5 dB en terme de rms des écarts comme l'étude sur les données hydrologiques de la campagne ATHENA l'a montré.
 
 Par ailleurs, l'étude conclut à l'intérêt de bien connaître les paramètres océaniques ayant un impact acoustique sur les performances des sonars et de connaître les priorités tactiques des bâtiments impliqués dans la lutte ASM (portée sonar, décalage des zones de convergence, etc.) pour améliorer les modèles (statistiques ou hydrodynamiques) d'estimation de l'environnement à partir de données satellitaires.

  • Introduction
  • Déroulement de l'étude
  • Implantation du logiciel RAMSES sur station de travail
  • Evaluation de l'impact acoustique de la variabilité océanique
  • Extension verticale de la mesure altimétrique
  • Comparaison des méthodes d'extension
  • Comparaison des modèles RAMSES et PARQUES
  • Etude de sensibilité à la mesure altimétrique et aux erreurs de mesure
  • Conclusion et perspectives
  • Références
  • Annexe



Study reports

liste rapport

Study reports

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML