Police plus grandePolice plus petite

Tidal coefficient

Imprimer la page

En France, on associe à l'amplitude de l'oscillation de la marée semi-diurne, un coefficient dit coefficient de marée.

Attention, les valeurs indiquées dans l'Annuaire des marées, tome 1 - Ports de France pour chaque heure de la pleine mer sont les valeurs calculées pour le port de Brest.

La prédominance de la marée semi-diurne sur les côtes de La Manche et de l'Atlantique confère au coefficient de marée de Brest son caractère général, valable sur les côtes Atlantique et Manche. Il permet de façon simple et rapide de connaître l'importance de la marée un jour donné et en particulier les dates des grandes marées.

Comment est calculé le coefficient de marée ?

Le coefficient est calculé pour une pleine mer. C'est le quotient du marnage semi-diurne de la formule harmonique par la valeur moyenne du marnage pour les marées de vive-eau d'équinoxe, admise à 6,1m à Brest. C'est un nombre sans dimension compris entre 20 et 120 et qui varie peu d'un jour sur l'autre. Par convention, le coefficient 100 est attribué au marnage semi-diurne moyen lors des vives-eaux voisines des équinoxes (21 mars, 21septembre).

  • marées extraordinaires de vive-eau d'équinoxe ; le marnage à Brest est admis à 7,32 m d'où le coefficient maximal de 120
  • marées de vive-eau moyenne : 95
  • marées moyennes : 70
  • marées de morte-eau moyenne : 45
  • marées de morte-eau les plus faibles ; le marnage à Brest est admis à 1,22 m, d'où le coefficient minimal de 20.




On explique que, dans un même port, des hauteurs d'eau prédites correspondant à un même coefficient sont légèrement différentes par le fait que le coefficient est déterminé avec le marnage semi-diurne qui, lui, est calculé en ne tenant compte que des ondes semi-diurnes, alors que les hauteurs d'eau prédites sont calculées en prenant en compte toutes les ondes

Acceder aux coefficients et grandes marées de l'année