Police plus grandePolice plus petite

Chart datum

Imprimer la page

Définition 

 

 Le zéro hydrographique – ou zéro des cartes marines – est le niveau de référence des cartes marines et des annuaires de maréeC’est l’équivalent en mer de la surface de référence des altitudes à terre portées sur les cartes de l’IGN.

Le zéro hydrographique est voisin du niveau des plus basses mers astronomiques.

Ce choix est commode, car le marin est assuré de disposer d’au moins autant d’eau que ce qui est indiqué sur la carte marine quelle que soit l'amplitude de la marée (aux effets météorologiques près) .

 

 Méthodes de détermination du zéro hydrographique

 

Le niveau des plus basses mers astronomiques est déterminé par des observations de marégraphie et par l'analyse de celles-ci .

 À la côte, le zéro hydrographique est donc connu en chaque point où a été mesurée la marée. Au large, il est déterminé en établissant une relation (méthode de concordance) entre le marégraphe temporaire (mouillé au large) et le marégraphe du port de référence de la zone de marée (Wöppelmann et al, 1999).

La méthode « traditionnelle » présente quelques inconvénients :

  • les repères implantés à proximité du marégraphe peuvent se déplacer en raison d'un manque de stabilité des fonds (évolution d'un repère par rapport à l'autre) ou de mouvements verticaux de la croûte terrestre (plus difficile à détecter, car l'ensemble des repères peuvent alors bouger) ;
  • ces repères peuvent également être détruits en cas de travaux ou d'intempéries;
  • lorsque l'on s'éloigne de la côte vers le large, l'existence des repères de marée ne peut être assurée et l'accès au zéro hydrographique par la méthode de concordance devient difficile et peu précis;
  • le zéro hydrographique est connu uniquement « ponctuellement », là où des mesures marégraphiques ont déjà été réalisées.

Le besoin de ramener le zéro hydrographique dans un système de référence stable, précis et accessible a donc été exprimé. 

 

 

Projet BATHYELLI

 

 


 

  • Détermination du zéro hydrographique dans le système ITRS (International Terrestrial Reference System)
  • Calcul de MNT pour l'ensemble des surfaces de références en hydrographie
  • Evolution de la méthode de réduction des sondages bathymétriques

Les observatoires et la diffusion des données avec REFMAR 

 

Au-delà des mesures permanentes du réseau RONIM , le SHOM est l’organisme français officiel qui gère une base de données marégraphiques et qui, depuis 2010, est le référent national pour l'observation du niveau de la mer, pour la gestion et la diffusion de ces données, matérialisé notamment via le serveur internet REFMAR.

 

 

 

 

 

 

Repères d’altitude et les différents zéros de référence

 

 

 

 

 

Les différentes références verticales associées aux ports de France métropolitaine sont mises à disposition dans le produit RAM  (Références Altimétriques maritimes) diffusé par le SHOM.

 Par exemple, à Brest, la cote ellipsoïdale du zéro hydrographique est de 47,07 m dans le système géodésique RGF93.

 

 

 

 

Références

 

Pineau-Guillou L. [2009]Projet BATHYELLI : Détermination du zéro hydrographique à partir de l’altimétrie spatiale et du GPS., Revue Navigation Avril 2009, volume 57, n°226.

Simon B. [2007]. La marée océanique côtière (2007), Édité par l'Institut océanographique, Paris Monaco.

Simon B. [2006]. Références de hauteur en hydrographie, Annales Hydrographiques n°773, Première Partie.

Wöppelmann G., Allain S., Bahurel P., Lannuzel S., Simon B. [1999]. Zéro hydrographique vers une détermination globale, Revue XYZ, n° 79, 2e trimestre 1999, pp. 27-34.