Police plus grandePolice plus petite

Introduction


A l'initiative du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) et en coopération avec l'Institut Géographique National (IGN), il a été décidé d'établir un réseau géodésique unique pour l'ensemble de la Polynésie française : le Réseau Géodésique de Polynésie Française (RGPF).
Le système de géodésie spatiale DORIS (Détermination d'Orbite et Radiopositionnement Intégrés par Satellite) a été utilisé pour la détermination des 13 stations de référence qui forment le réseau de référence en Polynésie française (RRPF).
La campagne de mesure s'est déroulée entre août 1993 et juin 1995, permettant la détermination des coordonnées des stations de référence dans un système géodésique mondial basé sur l'International Terrestrial Reference Frame (ITRF).
Ce rapport présente la campagne de mesure et les résultats obtenus. Une densification du réseau est depuis en cours pour permettre le rattachement de tous les îlots et atolls de Polynésie française au RGPF. On déduit ensuite les décalages entre les systèmes géodésiques locaux et les systèmes mondiaux.
La Polynésie française La Polynésie française regroupe un ensemble de 118 îles ou atolls du Pacifique, soit 4 167 km2 dispersés sur 5 500 000 km2. Elle est composée de 5 archipels : Société, Marquises, Australes, Gambier, Tuamotu. Quelques 220 000 habitants y résident.

Objectifs


Les objectifs des campagnes DORIS et des travaux complémentaires étaient la définition d'un réseau géodésique (RGPF) matérialisé par :

  • un réseau de référence (RRPF) composé de stations DORIS, et de stations de sauvegarde ;
  • une densification à partir du RRPF et de techniques spatiales (GPS) pour établir, par ordre de priorité décroissante :
    • si possible un point RGPF sur des îles ou atolls espacés de 500 à 1000 km pour permettre l'installation de stations différentielles GPS afin d'assurer une localisation de qualité lors des travaux hydrographiques dans la ZEE française ;
    • si possible un point RGPF par île ou atoll habité ;
    • si possible un point RGPF par île ou atoll, habité ou non.


Le rattachement des systèmes locaux à un système mondial (ITRF) a été considéré comme un objectif secondaire des travaux, compte tenu de la facilité de densification locale permise par les techniques spatiales actuelles (GPS statique, RTK, ...).

Retour Table des matières   campagne DORIS 

Quick access
Tides forecast Notice to mariners (NTM) Nautical information Online catalog of charts Online shop data.shom.fr portal
Catalogue PPML
Catalogue PPML