www.shom.fr > Activities > Hydrographic Annals > Colonial Annals > Year 1822 (volume 1)
Police plus grandePolice plus petite

Year 1822 (volume 1)

Imprimer la page
  • Du Régime forestier de la France, eu égard aux bois de haute futaie considérés dans l’intérêt de la puissance militaire et industrielle du royaume. Page 31

  • Traité général des Eaux et Forêts, Chasses et Pêches, composé d’un recueil chronologique des règlements forestiers, d’un Dictionnaire des Eaux et Forêts, et d’un Dictionnaire des chasses et pêches, avec un atlas contenant un grand nombre de tableaux et de figures, par M. Baudrillart, chef de division adjoint à l’administration générale des forêts, Membre de la Société Royale et Centrale d’Agriculture et de plusieurs autres Sociétés savantes. Page 76

  • Naufrage du brick Français la Sophie, perdu le 30 mai 1819, sur la côte occidentale d’Afrique, etc. Page 82

  • Malte. Page 85

  • De l’usage que font les Javanais et les habitants des îles Philippines, du Dolichos bulbosus, appel vulgairement dans le pays Ignamas, par M. Perrottet, botaniste cultivateur, voyageur du Gouvernement. Page 89

  • Programmes ou résumés d’un Cours de construction, avec des applications tirées principalement de l’art de l’Ingénieur des ponts et chaussées, conformément au système d’enseignement adopté par le Conseil de perfectionnement de l’an 1806, par M. J. Sganzin, Inspecteur général des ponts et chaussées, ancien professeur à l’Ecole polytechnique, Officier de la Légion d’Honneur, Chevalier de l’Ordre royal de Saint-Michel. Page 91

  • Drague française de l’invention de M. Bléhée, ancien chef de bataillon de l’artillerie de la marine. Page 96

  • Sur la meilleure espèce d’acier à employer pour les aiguilles de boussole, et sur la meilleure forme à leur donner ; par le capitaine H. Kater. Page 97

  • Notice d’une méthode nouvelle pour se procurer des Signaux visibles à de très grandes distances, et susceptibles d’être observés avec beaucoup de précision, par M. Gauss. Page 99 

  • Sur les îles Marion, appelées par les étrangers îles Crozet. Page 105

  • Suite de l’Abrégé historique et chronologique des principaux évènements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. Page 107

  • Eclipses de 1822. Page 127

  • Table des plus grandes marées de l’année1822. Page 128

  • La frégate la Cléopâtre, commandée par M. Courson de la Ville-Hélio, capitaine de vaisseau, et expédiée le 8 juillet 1821, de Brest, pour les mers de l’Inde et de la Chine, est arrivée le 24 septembre suivant à l’île de Bourbon ; elle en est partie le 9 octobre, se dirigeant sur Manille. Page 129

  • La frégate l’Antigone, sous le commandement de M. Ducrest de Villeneuve, capitaine de vaisseau, et qui, depuis le mois de juillet 1821, croisait près des côtes du Brésil, est partie, le 16 décembre de la même année, de Pernambouc, pour la Martinique, où elle s’est rangée sous les ordres de M. le contreamiral Jacob, commandant l’escadre en station aux Antilles et dans le golfe du Mexique. Page 129

  • La corvette la Diane, commandée par M Clémendot, capitaine de frégate, et la goélette la Créole, commandée par M de Gourdon, enseigne de vaisseau, sont parties de Brest, le 29 janvier 1822, pour se rendre au Sénégal et à l’île de Gorée, et relever quelques-uns des bâtiments en station à la côte d’Afrique, pour la répression de la traite des Noirs. Page 129

  • La frégate la Junon, commandée par M. de Martinencq, capitaine de vaisseau, est partie de Rochefort, le 7 janvier 1822, pour Cayenne et les Antilles. Page 129

  • La corvette le Tarn, commandée par M. Bégué , capitaine de frégate, est partie de Rochefort le 7 janvier 1822, pour Cayenne et les Antilles . Page 130

  • La gabare la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, est partie le 7 janvier 1822 de Rochefort pour les Antilles, en passant par Cayenne. Page 130

  • Pêche du corail. Alger, 25 octobre 1821 – La pêche du corail, pendant la dernière saison d’hiver, a été exploitée seulement par trois barques françaises d’Ajaccio, nommées la Vierge des Carmes , la Sainte Marie et le Saint-Joseph, commandées par les patrons Antoine-Marie Banelica, Jean-André Cauro et Pierre Mussi. Page 131

  • Voyage à Galam en 1820 afin de parcourir le fleuve Sénégal dans toute sa partie navigable. Page 133

  • Procès-verbaux du naufrage du navire le Saint-Géran, aux atterrages de l’île de France, le 17 août 1744, retrouvés en 1821 au greffe de la Cour d’appel de l’île Bourbon. Rapprochement de ces procèsverbaux avec le récit du même événement dans le roman de Paul et Virginie, par Bernardin de Saint-Pierre. Page 159

  • Observations sur la maladie du scorbut, présentées à Son. Exc. Le Ministre de la marine et des colonies, par le lieutenant de vaisseau Louis-Michel Bazin. Page 177

  • Punition des assassins de Manille, en 1820. Page 187

  • A M. Bajot, rédacteur des Annales maritimes et coloniales, sur le régime forestier de la France. Page 190

  • Les frégates l’Hermione et l’Astrée, commandées, l’une par M. Deshauteurs, et l’autre par M. Grivel, capitaine de vaisseau, sont parties de Brest le 21 février 1821, sous les ordres de M. le contre-amiral Bergeret, qui va relever M. le contre-amiral Jacob dans le commandement de l’escadre en station aux Antilles et dans le golfe du Mexique. Page 200

  • La corvette l’Echo, commandée par M. Le Normand de Kergrist, capitaine de frégate, est arrivée de Smyrne , à Toulon le 11 février 1821, pour y recevoir des réparations. Page 200

  • La corvette l’Ariège, commandée par M. Laurens de Choisy, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 27 février 1822, pour Rio-Janeiro. Page 200

  • La goélette l’Iris, commandée par M. Chaudière, enseigne de vaisseau, et destinée à faire partie de la station d’Afrique, a appareillé de Rochefort le 12 février 1822, pour se rallier à la station de la côte d’Afrique, déjà composée de la corvette la Diane et de la corvette la Créole. Page 201

  • La corvette la Pomone, commandée par M. Fleuriau, capitaine de frégate, a mouillé le 16 février 1822 en rade de Brest, d’où elle a été expédiée le 14 mars suivant pour la Martinique. Page 201

  • Le vaisseau le Jean Bart et la corvette l’Aigrette, sous les ordres de M. le contre-amiral Jacob, ont appareillé de Rio-Janeiro le 25 novembre 1821. Le premier s’est dirigé sur la Martinique ; la seconde a fait route pour Bahia et Pernambouc. Page 201

  • La frégate la Clorinde, commandée par M. le baron de Mackau, capitaine de vaisseau, qui était arrivée à Rio-Janeiro le 1er octobre 1821, en est partie le 17 novembre suivant pour se rendre sur les côtes du Chili et du Pérou. Page 201

  • Le transport le Rhinocéros, commandé par M. Bosc, lieutenant de vaisseau, parti du Havre le 30 janvier 1822, a été forcé par le mauvais temps de relâcher à Portsmouth le 4 février suivant. Page 201

  • La gabare la Chevrette, commandée par M. de Gouyon, lieutenant de vaisseau, est partie de Rochefort le 11 février 1822, chargée de vivres pour la division navale en station sur les côtes du Brésil. Cette division, sous les ordres de M. le baron Roussin, est composée de la frégate l’Amazone, de la corvette l’Espérance, du brick le Curieux et de la goélette la Lyonnaise. Page 202

  • La gabare la Panthère, commandée par M. Maquet, est partie de Rochefort le 2 février 1821, pour porter au Sénégal M. Roger, commandant de cette colonie. Page 202

  • La gabare la Pintade, commandée par M. Fornier, lieutenant de vaisseau, a mouillé à Lorient le 5 mars 1822 ; elle était partie de l’île Bourbon le 6 décembre 1821. Page 202

  • Le brick l’Isère, commandé par M. de Sercey, lieutenant de vaisseau, et venant de Cayenne, a mouillé à Rochefort le 7 mars 1822. Page 202

  • Le brick l’Euryale, commandé par M Bazoche, capitaine de frégate, est parti de Brest le 13 mars 1822, pour Terre-Neuve, où il sera employé à la police de la pêche de la morue. Page 202

  • Réflecteur vertical, pour mesurer la différence entre les observations de Paris et de Greenwitch, construit par M. Mathieu, de l’académie des Sciences. Page 202

  • Anémomètre inventé par le colonel Beaufroy, de la société royale de Londres. Page 203

  • Magnétisme des chronomètres. Page 203

  • Eclairage du cadran des horloges publiques pendant la nuit, dans les ports de mer. Page 204 Jetée suspendue, formant une cale de débarquement à New-Haven, près d’Edimbourg. Page 204

  • Bateaux à vapeur. Page 206

  • Instrument pour le dessin : l’hyalographe découvert par M. de Clinchamp. Page 206

  • Machine pour naviguer sous l’eau inventée par David Bushnel, des U.S.A. Page 207

  • Des garcettes de ris ou de vergues. Des caisses en fer pour embarquer l’eau. Des barils et gargousses. Des dalots. Des pompes. Quelques idées sur la marine, écrit par M. Mercier lieutenant de vaisseau. Page 209

  • Cuivre natif du Canada. Page 217

  • Plan sommaire d’un traité de géographie et de statistique à l’usage des officiers des états-majors de l’armée, précédé d’un Essai sur la doctrine, le but et la marche de ces sciences, par M. de Férussac. Page 217

  • Suite de l’Abrégé historique et chronologique des principaux événements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours.(DE 1704 à 1712). Page 226

  • Langue télégraphique universelle, code de signaux adopté dans la marine marchande d’Angleterre, et transmis, par ordre du gouvernement britannique aux commandants de tous les bâtiments du roi, pour leur servir de communication avec les bâtiments marchands, adapté à l’usage du commerce maritime de la France, par E. et M. Luscombe, agents de Lloyd’s. Page 238

  • Notice sur les Araucanos-Iaïtiens, horde sauvage habitant les forêts du Chily, par un chirurgien de la marine à Toulon. Page 241

  • Aperçus nouveaux sur la cause de la phosphorescence des mers ; par un chirurgien de la marine à Toulon. Page 255

  • Relation du naufrage du navire le Neptune, adressée à M. le commissaire de la marine chargé en chef du service à Marseille, par le matelot Bénigne Bouret. Page 276

  • Le 3 décembre 1821, le capitaine Bourée, commandant le navire l’Eugénie, de Saint-Malo, se trouvant par 46° 48’N et 20° 53’W est venu secourir le brick anglais le John-Robert, flottant entre deux eaux. Page 283

  • Le capitaine Lalonde, commandant le navire l’Olinde, a secouru le 6 décembre 1821 le navire l’Hélène, capitaine Charles Hill, en détresse. Page 284

  • Le vaisseau le Jean Bart, de 74 canons, et la corvette l’Aigrette, commandés, l’un par M. de Melay et l’autre par M. Fouque, capitaines de vaisseau, sous les ordres de M. le contre-amiral Jacob, ont mouillé sur la rade de Brest le 13 avril 1822, venant des Antilles. Page 285

  • Les corvettes la Cornaline et le Libyo, expédiées de Smyrne dans les premiers jours de mars, sont arrivées à Toulon et à Marseille. Page 286

  • La corvette la Seine, commandée par M. Gizolme, capitaine de frégate, a fait voile de Rochefort le 28 mars pour se rendre à Terre-Neuve, se réunir aux bricks l’Euryale et le Vigilant, et former la station chargée de protéger les pêcheurs français dans ces parages. Page 286

  • Le brick le Lezard, commandé par M. Villeneuve de Bargemont, et venant de Cayenne, a mouillé en rade de Toulon le 14 mars 1822. Page 286

  • Le brick le Vigilant, commandé par M. Allègre (Félix-Augustin), enseigne de vaisseau, est sorti de Rochefort le 21 mars 1822 pour se rendre à Terre-Neuve et y faire partie de la station qui protège la pêche de la morue. Page 286

  • La corvette la Salamandre, commandée par M. Gigaux de Granpré, capitaine de frégate, est sortie de Rochefort le 21 mars 1822 pour se rendre à Toulon. Page 286

  • La frégate la Néréide, commandée par M. Cocault, capitaine de vaisseau, et la gabare la Ménagère, commandée par M. Billeheust de Saint-Georges, enseigne de vaisseau, ont appareillé de Rochefort le 21 mars 1822, pour porter des troupes et des approvisionnements au Sénégal et à Gorée, croiser sur les côtes d’Afrique, et aller ensuite rallier aux Antilles le pavillon de M. le contre-amiral Bergeret. Page 287

  • La goélette la Torche, commandée par M. Dupetit-Thouars, lieutenant de vaisseau, est partie, le 28 mars 1822, de Toulon pour Alger et Bône, où elle doit être employée à la surveillance et à la protection de la pêche du corail dans les parages où les traités assurent aux bâtiments français le droit d’exercer cette branche d’industrie. Page 287

  • La frégate la Médée, commandée par M. le chevalier de Rigny, capitaine de vaisseau, est partie de Toulon le 26 mars 1822, pour se rendre dans le Levant et y rallier l’escadre de Sa Majesté, après avoir croisé sur différents points des côtes de la Méditerranée. Page 287

  • Projet de Sillomètre en complément du loch. Essai fait sur la gabare du roi le Chameau, par M. Le Saulnier de la Cour, lieutenant de vaisseau. Page 287

  • Le comte Antoine de Camon d’Ade-Blachon, contre-amiral, est mort à Tarbes le 22 janvier 1822. Il était né le 11 mars 1744. Il entra au service de la marine en 1756. En 1776, on le nomma au commandement du cutter le Milan. En 1778, il passa du vaisseau le Robuste où il était embarqué au commandement de la corvette l’Hirondelle. Après la Belle-Poule, et avoir exercé divers commandements pendant l’année 1779, il fut nommé à celui de la frégate la Gloire. En 1781, il prit le commandement de la Friponne. Page 291 Commerce – Douanes étrangères – Entrepôt de Gorée. Page 292

  • Comptoir français de Surate, en Inde. Page 295

  • Analyse des travaux de l’Académie Royale des sciences de l’Institut de France pendant l’année 1821, en ce qui concerne les marins et les colonies. Séance publique et annuelle du lundi 8 avril 1822. Page 305

  • Recueil complet des lois et ordonnances du royaume, avec des notes indicatives des dispositions nouvelles qui expliquent, modifient, abrogent et contrarient la législation antérieure, depuis l’origine de la monarchie. Années 1815 et 1816. Page 318

  • Suite de l’Abrégé historique et chronologique des principaux événements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. Règne de Lois XV. De 1740 à 1747. Page 327

  • Extrait de la proposition de loi sur la fixation des Budgets des dépenses et des recettes de 1822. Page 339

  • Notice nécrologique sur M. Noël de la Morinière, Inspecteur général des pêches maritimes de France. Page 373

  • Nouvelle force maritime de M. Paixhans. Dans le mois de janvier 1821, M Paixhans, chef de bataillon d’artillerie, a fait paraître une brochure intitulée, Nouvelle force maritime, ou Exposé des moyens d’annuler la force des marines actuelles de haut-bord, et de donner à des navires très petits assez de puissance pour détruire les plus grands vaisseaux de guerre. Page 385

  • La corvette la Cornaline, commandée par M. le chevalier Boniface, capitaine de frégate, partie de Smyrne le 4 mars 1822, est arrivée à Toulon le 7 avril suivant. Page 391

  • La corvette le Lybio, commandée par M. Ledall de Kéréon, lieutenant de vaisseau, partie de Smyrne le 13 mars 1822, est arrivée à Marseille le 11 avril suivant. Page 391

  • Instructions pour la navigation aux atterrages et dans la rivière de Para, rédigées d’après les ordres de S. Exc. Le ministre de la Marine, par M. Arnous-Dessaulsays, capitaine de vaisseau. Une carte jointe. Page 393

  • Table des latitudes et longitudes des points principaux des bouches de l’Amazone, d’après les cartes anglaises, dans l’est de Salinas et les plans portugais, à l’ouest jusqu’au cap Magoari. Page 400

  • Instruction pour aller à Para, Brésil, Amazonie. Page 401

  • Rapport présenté au ministre de l’intérieur par le Comité central de vaccine, sur les moyens de faire parvenir sans altération le fluide vaccin aux Antilles, à Cayenne, au Sénégal et à l’île Bourbon. Page 416

  • La corvette l’Aigrette, commandée par M. Fouquet, capitaine de vaisseau, est arrivée à Brest le 13 avril 1822, venant des Antilles. Page 420

  • Le brick le Silène, commandé par M. Morice, capitaine de vaisseau, est arrivé à Lorient le 13 avril 1822, venant des Antilles. Page 420

  • La gabare la Panthère, commandée par M. Maquet, lieutenant de vaisseau, portant au Sénégal M. Roger, commandant de cette colonie, y est arrivée le 26 février 1822, en est repartie le 22 mars suivant, et a opéré son retour à Rochefort le 23 avril. Page 420

  • La gabare la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Rochefort le 23 avril 1822, venant des Antilles. Page 420

  • La corvette la Salamandre, commandée par M. Gigaux de Grandpré, capitaine de frégate, est arrivée à Toulon, le 23 avril 1822. Page 420

  • Le vaisseau de Sa Majesté le Colosse, commandé par M. de la Bretonnière, capitaine de vaisseau, est sorti de Toulon, le 29 avril 1822, pour aller croiser dans la Méditerranée. Page 420

  • La frégate la Guerrière, commandée par M. Emeric, capitaine de vaisseau, venant de Smyrne, qu’elle avait quitté le 5 avril, est arrivée à Toulon le 1er mai 1822. Page 421

  • Le brick l’Olivier, commandé par M. Begon de la Rouzière, capitaine de frégate, est arrivé à Toulon le 2 mai 1822, et en est reparti le 13 du même mois pour se rendre dans les mers du Levant. Page 421

  • La corvette la Cornaline, commandée par le chevalier Boniface, capitaine de frégate, est partie le 13 mai 1822 pour se rendre dans les mers du Levant. Page 421

  • Le brick le Zéphyr, commandé par M. Hell, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 13 mai 1822, pour se rendre en corse, où M. Hell va continuer la reconnaissance hydrographique des côtes de cette île. Page 421

  • La frégate la Vestale a été mise à l’eau à Rochefort le 6 mai 1822. Page 421

  • Forces navales de la Suède, au personnel et au matériel. Page 422

  • De la navigation intérieure du département du Nord, et particulièrement du canal de la Sensée ; par M. Cordier, ingénieur en chef des ponts et chaussées. Page 422

  • Réclamation adressée au rédacteur des Annales maritimes, sur l’arrimage des caisses à eau en fer, à bord du vaisseau le Colosse en 1820 et 1821. Page 424

  • Théorie analytique de la chaleur par M. Fourier. Page 443

  • Application nouvelle de la compression de l’air à la thérapeutique, nommée la Philippine par M. Millien. Page 446

  • Essai fait par M. Leschenault de la Tour, naturaliste du roi dans l’Inde, et par M. Bréon, jardinier botaniste, directeur du jardin royal de l’île Bourbon, dans l’amélioration des cotonniers par le moyen de la greffe. Page 459

  • Arrivée à l’île Bourbon de M. Leschenault de la Tour, venant de la presqu’île de l’Inde et de Ceylan.

  • Son retour en France avec ses nombreuses et belles collections d’objets d’histoire naturelle. Page 461

  • Du palmier dattier par M. P. Lesson. Page 463

  • Notice sur la vie et les travaux de M. le Baron Lescallier, ancien conseiller d’état, ancien préfet maritime et colonial, etc. Page 475

  • Extrait d’un mémoire sur la traversée de France au Brésil, et la navigation sur les côtes de ce dernier pays, par M. le baron Alb. Roussin, capitaine de vaisseau. Page 499

  • Suite de l’Abrégé historique et chronologique des principaux événements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. Règne de Louis XV. De 1755 à 1763. Page 555

  • Société de géographie. Page 571

  • Routiers des côtes du Portugal, ou Instructions nautiques pour servir à l’intelligence et à l’usage de la carte qu’on a faite et des plans particuliers des ports les plus remarquables de ce royaume, par Marin-Michel Franzini, major au corps royal du génie. Pages 574 et 584

  • La corvette la Diane, commandée par M. Clémendot, capitaine de frégate ; la goélette l’Iris, commandée par M. Chaudière, et la corvette la Créole, commandée par M. de Gourdon, enseignes de vaisseau, sont arrivées à Gorée le 4 mars 1822. La gabare l’Infatigable, est arrivée le 10 du même mois. Ces bâtiments composent la station d’Afrique. Page 654

  • Les frégates l’Hermione et l’Astrée, parties de Brest le 21 février 1821, sont arrivées le 27 mars 1822 à La Martinique. Page 654

  • Le brick le Huron, commandé par M. Mauduit-Duplessix, lieutenant de vaisseau, est arrivé à Lorient le 4 mai 1822, venant de la station d’Afrique. Page 654

  • La frégate la Junon, commandée par M. de Martinencq, capitaine de vaisseau, est entrée à Toulon le 22 mai 1822, venant des Antilles. Page 654

  • La corvette la Sapho, commandée par M. de La Salle d’Harader, capitaine de vaisseau, est arrivée le 27 mai 1822 des Antilles à Rochefort. Page 654

  • La gabare la Cauchoise, commandée par M. Gaston de Missiessy, lieutenant de vaisseau, partie du Sénégal le 8 avril 1822, est entrée à Rochefort le 30 mai suivant. Page 655

  • La corvette le Tarn, commandée par M. Bégué, capitaine de frégate, est arrivée des Antilles à Rochefort le 26 mai 1822. Page 655

  • La frégate la Thétis, commandée par le comte de Rossy, et la flûte la Salamandre, commandée par M. le chevalier de Grandpré, capitaines de frégate, sont sorties de Toulon le 5 juin 1822, pour se rendre en Corse : l’une et l’autre sont rentrées dans le même port le 17 du même mois. Page 655

  • La frégate la Guerrière, commandée par M. Emeric, capitaine de vaisseau, est sortie de Toulon le 6 juin 1822, pour aller à Cagliari. Page 655

  • Le vaisseau le Colosse, commandé par M. le comte de la Bretonnière, capitaine de vaisseau, est entré à Toulon le 6 juin 1822, venant de Naples et de Palerme. Page 655

  • Le 15 juin 1822, M. Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe en chef de la marine, et membre de l’académie des sciences, a repris le cours de ses travaux, entrepris en 1816, et continués depuis lors, chaque année, pour la reconnaissance de détail des côtes occidentales de la France. Page 655

Quick access
Tides forecast Notice to mariners (NTM) Nautical information Online catalog of charts Online shop data.shom.fr portal
Catalogue PPML
Catalogue PPML