Police plus grandePolice plus petite

Year 1820

Imprimer la page
  • Mémoires sur l’état actuel de l’Hydrographie des Mers Boréales, par le Chevalier de La Poix deFréminville, Lieutenant de vaisseau, Membre de plusieurs Sociétés savantes nationales et étrangères, frégate La Folle et corvettes l’Hirondelle commandées par M de Kerguelen,1806 , frégate La Syrène. Page 5

  • Quelques notes sur l’île d’Aix, jadis Ahias, Ayas, Agia ou de Ahys et sur ses productions naturelles. Page 51

  • Accroissement des possessions coloniales et commerciales de la Russie. Page 66

  • La frégate de S.M. La Cléopâtre, commandée par M. Mallet, capitaine de vaisseau, et qui de Rochefort s’était rendu dans la rade de Port-Louis, en est sortie le 19 décembre 1819, se dirigeant sur la Guadeloupe avec deux cents hommes de troupes. Page 67

  • Proclamation de Sir John Keane, Gouverneur et Commandant de l’île Sainte-Lucie, en date du 21 octobre 1819, portant que, par suite des évènements désastreux essuyés par la colonie, les bâtiments de toutes nations amies de la Grande-Bretagne y seront admis, francs de tous droits. Page 67

  • Essai sur l’art de la navigation par la vapeur ; par Joachim Gilbert, sous-ingénieur de la marine. Page 73

  • Positions géographiques déterminées, en 1816, 1817 et 1818, dans la mer Méditerranée, dans l’Adriatique et dans l’Archipel, par M.Gauttier, Capitaine de Frégate, Chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis et de la Légion d’honneur, Commandant la gabare de Sa Majesté La Chevrette. Page 85

  • Tableau des Points de la Méditerranée déterminés pendant la campagne hydrographique faite en 1816. Page 90

  • Mémoire sur les flûtes et les gabares, par M. Montgery, Capitaine de frégate. Bricks Le Basque et Le Cygne, flûte La Normande, gabare La Prudente, frégate La Dryade, La Cléopâtre. Page 129

  • Horlogerie astronomique. Page 141

  • Observations sur les moyens d’améliorer et d’étendre le commerce de France avec les colonies étrangères, et particulièrement avec celles qui servent d’entrepôts aux Espagnols.Page 149

  • Voyages dans la Grande-Bretagne – Force militaire ; constitution de l’armée. Page 155

  • Instruction sur la greffe du Caféier ; par M. Thouin, membre de l’Institut Royal de France, Professeur de culture au Muséum d’histoire naturelle. Page 166

  • Instruction sur le voyage de Chine à contre mousson. De l’Archipel des Moluques, et de la mer de Banda. Route depuis le Détroit de Salayer, jusqu’à la sortie de l’Archipel des Moluques. Description du Détroit de Gillolo. Page 194

  • A M. Bajot, rédacteur des Annales maritimes. Frégate La Forte en chantier à Lorient en 1820, frégate La Loire, La Pique, La Gloire par le capitaine de Frégate Gicquel des Touches. Page 221

  • Extrait de la relation d’un Voyage fait à Madagascar, à Anjouan et aux Seychelles, pendant les années 1818 et 1819, par M. Frappas, Enseigne de vaisseau. Page 229

  • Etablissement, au port de Brest, d’une Ecole d’enseignement mutuel pour les apprentis employés dans l’arsenal, et d’une autre école pour enseigner aux Maîtres ouvriers les principes théoriques des arts applicables à l’architecture navale. Page 273

  • Notice sur deux Excursions de M. Leschenault de la Tour, naturaliste du Roi à Pondichéry dans l'intérieur de la presqu'île de l'Inde, à la fin de 1818 et au commencement de 1819. Page 274

  • Du tatouage chez les différents peuples de la terre ; par R.P. Lesson, Officier de santé de la Marine, membre de la Société de littérature, sciences et arts de Rochefort. Page 280

  • La frégate du Roi la Galathée, commandée par M. Collet, capitaine de vaisseau, partie de Toulon le 12 décembre 1819, a porté à sa destination M. le marquis de Rivière, ambassadeur de France près la sublime Porte. Elle avait aussi à bord M. David, consul général de France à Smyrne. Cette frégate est rentrée à Brest le 22 février 1820. 

  • Extrait d’une lettre écrite à bord du Brick Anglais l’Eléphant, le 16 novembre 1819, sur la rencontre d’énormes Monstres marins. Page 295

  • Instruction sur la route d’Europe à Rio de la Plata, et sur la navigation de ce fleuve ; par P.G. Gicquel des Touches, Capitaine de vaisseau en retraite ; 1819. Page 301

  • -Rio de la Plata (page 313)

  • -Route dans la rivière de la Plata, aux mois d’Octobre, Novembre, Décembre, Janvier, Février et Mars, pendant lesquels les vents sont plus fréquents de la partie du sud-est au nord-ouest, par l’est et le nord.(page 315)

  • -Mouillage dans la Baie de Maldonado (page 315)

  • -Pemière route pour Montevideo (page 317)

  • -Routes dans la rivière de la Plata, aux mois d’Avril, Mai, Juin, Juillet, Aout et Septembre, pendant lesquels les vents sont plus frequents de la partie du nord-ouest au sud-est,par l’ouest, le sud-ouest et le sud , ou autrement saison des Pamperos (page 324)

  • -Troisième route pour Montevideo (page 325)

  • -Quatrième route pour Montevideo (page 327)

  • -Sortie de Montevideo et de Rio de la Plata, dans les différentes saisons. (page 328)

  • -Première route pour Buenos-Ayres, pendant les mois d’Octobre, Novembre, Décembre, Janvier, Février et Mars.(page 329)

  • -Deuxième Route pour Buenos-Ayres (page 332)

  • -Troisième route pour Buenos-Ayres (page 334)

  • -Quatrième route pour Buenos-Ayres (page 335)

  • -Sortie de Buenos-Ayres et de la Ensenada de Barragan (page 338)

  • Instruction sur la route de Rio de Janeiro à Rio de la Plata, par M.D.E. Bartholomew, Lieutenant de la Marine Anglaise, et le Senhor Manoel Pimentel, Hydrographe portugais. Page 339

  • Essai sur l’art de la corderie, par M. Bernard Duboul. Commissaires, M.M. Sané, Girard, Dupin, et Molard, rapporteur. Page 360

  • Mémoire sur la digue de Cherbourg, comparée au Break-water ou jetée de Plymouth ; par M. le baron Cachin, inspecteur général des ponts et chaussées – Commissaires, M.M. de Prony, Dupin, et Girard, rapporteur. Page 362

  • Bateau à vapeur de M. Jernstedt – Commissaires, M.M. de Prony, Sané, de Rossel, rapporteur.(13 septembre 1819). Page 366

  • Essai sur l’art de la navigation par la vapeur, par M. Gilbert – Commissaires, M.M. de Rossel et Dupin, rapporteur. (18 octobre 1819). Page 367

  • Instruction sur la fabrication du salpêtre publiée par le comité consultatif institué près de la direction générale du service des poudres et salpêtres, par M. Berthevin. Page 372

  • Progrès des Sciences et des Arts de la Marine française, depuis la paix : Discours lu à la séance publique de l’Académie des Sciences, le 27 mars 1820, par CH.Dupin, membre de L’Institut royal de France, Officier supérieur au Corps du génie maritime. Page 377

  • Sur la pêche de la baleine dans les mers des Antilles. Page 397

  • De l’usage des cosmétiques chez les différens peuples de la terre ; par R.P. Lesson, Officier de santé de la marine, membre de la société de littérature, sciences et arts de Rochefort. Page 404

  • Topographie médicale des îles de Zanzibar et de Quiloa, par M. Pommier, Officier de santé de la Marine. Description de l’île, de la ville et de la rade de Quiloa ; Qualités de l’air et de l’eau ; Maladies les plus communes. Page 423

  • Description de l’île et de la ville de Zanzibar (page 425)

  • Notice nécrologique sur plusieurs officiers de santé en chef du département de la marine. Page 435

  • Etat actuel du Canada. Page 438

  • La frégate du Roi l’Astrée a été lancée à l’eau à Lorient, le 28 avril 1820. Page 442

  • La flûte du roi la Normande, commandée par M. Bothrel de la Bretonnière, capitaine de frégate, est rentrée à Rochefort le 8 avril 1820, ramenant des Etats-Unis plusieurs familles réfugiées de Saint-Domingue. Ce bâtiment s’est rendu ensuite à Lorient, où il est entré le 14 du même mois. Page 443

  • Un ancien officier de la marine, M. Tombini, a inventé, en 1819, une sphère nouvelle pour démontrer le système de Copernic. Page 443

  • Expédition russe projetée pour l’été de 1820 dans la mer Glaciale, côte septentrionale de Sibérie. Page 448

  • Détails sur les précautions prises pour garantir l’île de Bourbon de l’épidémie qui règne à l’île de France, aujourd’hui île Maurice, depuis le 16 novembre 1819, Page 465

  • Ile Bourbon, quartier Saint-Paul. Le 15 février 1820, à cinq heures vingt-cinq minutes du matin, nous avons ressenti une secousse de tremblement de terre… Page 484

  • Avril 1820 : Beautemps- Beaupré à l’embouchure de la Loire. M. Gauttier, capitaine de frégate, commandant la gabare du Roi La Chevrette était parti pour se rendre dans la Mer Noire. Page 484

  • Lettre adressée à son Exc. Le Ministre de la Marine et des colonies, par M. Alb. Roussin, Capitaine de vaisseau, sur le gisement de la vigie de Manoël Luiz (Mer du Brésil). Page 488

  • La flûte de S.M. La Moselle a été lancée à l’eau, à Cherbourg, le 13 mai 1820. Page 492

  • La goélette La Béarnaise a été lancée, à Bayonne, le 17 mai 1820. Page 492

  • Relation du second Voyage à la Cochinchine du navire Le Henri armé à Bordeaux, par M. Philipon et commandé par M. le Capitaine Rey, pendant l’année 1819 et les trois premiers mois de 1820.

  • Rencontre le bâtiment français l’Indienne et le navire La Rose, l’Entreprise de Bordeaux: capitaine M. Lagarigue, Le Quatre-Frères de Saint-Malo : capitaine, M. Pointel. Page 493

  • Observations sur la méthode de jaugeage proposée par M. Daviel, et modifications qu’elle paraît susceptible de subir dans la pratique. Page 545

  • Nomenclature des Objets d’histoire naturelle recueillis, préparés et conservés par les soins de M. Bayol, Chirurgien major de la flûte L’Ariège commandée par M.Fleury, Capitaine de vaisseau,et déposés dans le cabinet de l'école de santé du port de Toulon, en l'an 1820. Page 558

  • Notice géographique et commerciale sur l’île de Ré. Page 569

  • Sur le Serpent de Mer. Page 573

  • Lettre du docteur Hamel, conseiller de cour S.M. l’empereur de Russie, au professeur Pictet, sur la Cloche des plongeurs. Page 577

  • Aperçus géologiques sur l’île Jean Mayen. Par A. Moreau de Jonnès. Page 581

  • Une division navale sous les ordres de M Jurien, contre-amiral, a appareillé de Brest le 6 juin 1820. Elle est composée du vaisseau le Colosse, commandé par M. Ducamp de Rosamel, capitaine de vaisseau ; de la frégate La Galatée, commandée par M. Collet, capitaine de vaisseau ; et de la corvette l’Echo, commandée par M. Lenormand de Kergrist, capitaine de frégate. Plusieurs consuls de France destinés pour le Brésil sont à bord de cette division.Page 582

  • Découverte d’une île à la hauteur du Cap Horn. Page 583

  • Bateau à vapeur de 750 tonneaux, construit à New-York pour servir de paquebot : le Robertson. Page 583

  • Navire en fer, construit en Ecosse. Page 584

  • Société d’instruction guyanaise, du thé. Page 584

  • Note sur les Moux ou Mollusques (Animalia mollia aut mollusca). Page 586

  • Rapport à Son Excellence M. le Comte de Lardenoy, gouverneur et administrateur pour le roi de la Guadeloupe et dépendances, sur les coffres d’amarrage et les bouées en tôle, portées par la gabare de Sa Majesté La Charente, commandée par M.de Nerciat, lieutenant de vaisseau. Page 594

  • Description du port de Plymouth, par A.J. Krusenstern, Officier de la marine russe. Page 597

  • Etat des bâtiments de tout rang, au 1er Novembre 1819. Vaisseaux : 48, Frégates : 29, Corvettes : 13, Bricks : 25, Goélettes, Avisos, Cutters et Lougres : 23, Felouques, Canonnières, etc : 46, Flûtes : 14, Gabares : 32, Transports : 24, Total : 254. Page 656

  • Extrait du Rapport d’un capitaine de commerce venant de l’Inde. Page 686

  • Notice sur les vents, les courants et les atterrages de la côte sud-est de l’île de Madagascar, par M. Frappaz, Enseigne de vaisseau. Page 692

  • Histoire et Description des régions arctiques et de la pêche à la baleine ; par le Capitaine Scoresby. Page 700

  • Note sur le Curcuma longa, ou Safran des Indes ; ses usages, sa culture et son commerce. Page 716

  • Extrait de deux lettres, adressées à M. le vice-amiral de Lesseignes, écrites des îles de France et de Bourbon, à bord de la corvette l’Uranie, commandée par M. le capitaine Freycinet, qui poursuivait son voyage scientifique autour du monde. Page 720

  • Phare de la Tour des Baleines, île de Ré. Page 731

  • M. Hell, lieutenant de vaisseau, commandant l’aviso la Foudre, fait en ce moment (juillet 1820) la reconnaissance hydrographique des côtes de l’île de Corse. Page 731

  • Nouvelles des Naturalistes voyageant par ordre du gouvernement dans les différentes parties du globe (juillet 1820). Page 732

  • Lettres, Mémoires et Opuscules d’Aristide Dupetit-Thouars, Capitaine de vaisseau, enseveli sous les débris du Tonnant, au combat d’Aboukir (le 3 juin 1798) précédés du Précis de la guerre de 1778 à 1783, entre la France et l’Angleterre. Embarqué sur le Fendant commandé par M. le marquis de Vaudreuil. Embarqué sur la Gloire, commandée par M. du Couédic,puis M. de Blachon, embarqué sur le vaisseau la Couronne, commandé par M. de Mithon,sur l’Amazone, sous les ordres de M. de Gaston. Il obtient le commandement du Tarleton, petit brick, du Pivert, petit bâtiment. Il passe sur la Cérès. Il est ensuite embarqué sur l’Orion, vaisseau. Il eut le commandement du Franklin puis du Tonnant. Page 733

  • S.Exc. le ministre de la marine, convaincue de la nécessité d’aviser aux moyens de diminuer la consommation des bois de fortes dimensions. Page 762

  • Observations sur la fièvre jaune qui a régné à la Guadeloupe pendant l’année 1816, par M. le docteur Vatable, médecin du roi à la Pointe-à-Pitre. Page 774

  • Des lettres particulières et des gazettes récemment apportées de l’île Bourbon, annoncent la cessation de la maladie qui a régné un mois et demi dans cette colonie, et qui la menaçait des mêmes malheurs que l’île de France. Page 788

  • La corvette La Baïadère, commandée par M. Roussin, capitaine de vaisseau, qui était partie de Rochefort le 3 février 1819, est rentrée à Brest le 26 août 1820. Le brick Le Favori, commandé par M. Letourneur, lieutenant de vaisseau, qui avait accompagné La Baïadère dans sa mission, l’a précédée dans son retour, et est arrivée à Brest le 17 juillet. Page 797

  • Le vaisseau le Jean-Bart, de 74 canons, a été lancé à l’eau à Lorient, la veille de la Saint-Louis, 24 août 1820. Page 799

  • Le lendemain 25, la frégate la Jeanne d’Arc, construite pour porter en batterie des canons du calibre de 24, a été mise à l’eau à Brest. Page 799

  • Forces navales des Etats-Unis d’Amérique en 1820. Page 800 et Page 956

  • La frégate La Duchesse de Berry, commandée par M. Drouault, capitaine de vaisseau, est rentrée à Brest le 16 août 1820. Elle vient des îles du Vent, où elle faisait partie de la division nationale en station dans ces parages, sous les ordres de M. le baron Duperré, contre-amiral. Page 807

  • La gabare l’Expéditive, commandée par M. Ponée, lieutenant de vaisseau, venant des Antilles, est rentrée à Rochefort. Page 807

  • La gabare La Zélée, commandée par M. Serec, lieutenant de vaisseau, sortie de Rochefort le 29 juin 1818, est rentrée au Havre le 2 août 1820. M. Milius, commandant et administrateur pour le Roi à l’île Bourbon, a choisi cette gabare pour envoyer dans diverses possessions françaises et à Paris, une collection des plantes les plus précieuses de la colonie qu’il administre. Page 807

  • Le vaisseau le Conquérant, commandé par M. Croquet des Hauteurs, est sorti de Brest le 13 août 1820. Page 811

  • Notice nécrologique sur le Vice-amiral Morard de Galle. Page 815

  • Mémoire sur la digue de Cherbourg, comparée au Breakwater ou jetée de Plymouth, par J.M.F. Cachin, Inspecteur Général des Ponts et Chaussées. Page 817

  • La corvette l’Aigrette, commandée par M. Fouque, capitaine de frégate, est sortie de Toulon le 29 août 1820. Page 835

  • La flûte la Golo, commandée par M. Touffet, capitaine de frégate, est rentrée à Brest le 8 septembre 1820, venant du Sénégal. Sa traversée de France dans cette colonie n’a été que de 15 jours. Page 835

  • Essai historique sur le commerce et la navigation de la Mer Noire, ou voyage et entreprises pour établir des rapports commerciaux et maritimes entre les ports de la mer Noire et ceux de la Méditerranée ; ouvrage enrichi d’une carte où se trouvent tracés, 1° la navigation intérieure d’une partie de la Russie Européenne et celle de l’ancienne Pologne ; 2° le tableau de l’Europe, servant à indiquer les routes que suit le commerce de Russie par la Mer Baltique et la Mer Noire pour les ports de la Méditerranée ; 3° le plan des cataractes du Niéper ; par M. Anthoine, Baron de Saint-Joseph, Officier de la Légion d’Honneur, ancien Maire de Marseille, etc. Page 836

  • Précis historique, botanique, médical et agronomique sur le café ; par R. P. Lesson, officier de santé de la marine, membre de la société de littérature, sciences et arts de Rochefort. Page 842

  • Instruction pour les navigateurs qui seraient obligés de relâcher sur les côtes de Barbarie, empire de Maroc, pour prendre des rafraîchissements, y faire le commerce, ou qui y seraient jetés par des évènements de mer. Les ports de l’empire de Maroc ouverts aux pavillons de France et autres nations, sont Sainte-Croix, Mogador, Rabat-de-Salé, Larrache, Tanger, Tétuan. Page 862

  • Reconnaissances hydrographiques faites sur les côtes du Brésil, en 1819 et 1820, par M. Roussin, Capitaine de vaisseau sur la Corvette La Baïadère et M. Letourneur sur le brick Le Favori. Page 873

  • M. Hell , lieutenant de vaisseau, commandant l’aviso La Foudre, continue sa mission hydrographique sur les côtes de la Corse. Page 882

  • De l’impulsion du vent sur les voiles, au plus près. Page 883

  • Description de la Pêche du Thon sur les côtes de Sicile, extrait de la Topographie de Palerme et de ses environs, par Dominico Scina, Palerme, 1818. Page 891

  • Extrait de la relation d’une visite faite, en 1817, au cratère du volcan de Goënong-Apie, une des îles de Banda de l’archipel des Moluques (Indonésie), par le capitaine Verheul, commandant le vaisseau de S.M. le roi des Pays-Bas l’Amiral Evertsen. Page 893

  • Retour à Lorient de la flûte Le Rhône, qui faisait partie de l’expédition commandée par M. Philibert, capitaine de vaisseau – Objets d’histoire naturelle transportés par La Durance et Le Rhône, de la Chine et des Manilles à l’île Bourbon, à Cayenne et au Muséum à Paris. Page 901

  • Nouveaux procédés employés dans la culture de la vanille ; extrait de la Feuille hebdomadaire de l’île Bourbon, 14 juin 1820. Page 906

  • Arrivée au Brésil de l’escadre commandée par M. le Contre-amiral Jurien – Accueil fait à cette escadre par S.M.T.F. Le vaisseau Le Colosse, la frégate La Galatée et la corvette l’Echo, sont arrivés à Rio-Janeiro, le 18 août 1820. Page 909

  • M. Louis-Claude de Saulses de Freycinet, dont nos lecteurs ont suivi avec tant d’intérêt, pendant trois ans, le voyage autour du monde sur la corvette l’Uranie, partie de Toulon le 17 septembre 1817, est arrivé au Havre le 13 novembre 1820, sur la corvette La Physicienne. Page 910

  • Retour à Brest de la frégate l’Aréthuse.- Nouvelles de la division navale stationnée aux Antilles, sous les ordres de M. le Baron Duperré, Contre-amiral. Page 911

  • Le brick de S.M. le Sylène, commandé par M. Vincent, capitaine de frégate, est arrivé de la Martinique à Lorient le 22 octobre 1820. Il faisait aussi partie de la division navale en station aux Antilles. Page 911

  • Le bateau à vapeur le Génie du Commerce, qui vient de terminer son voyage d’essai, au mois d’octobre 1820, a obtenu un succès décisif. Page 911

  • L’Annuaire historique universel pour 1819, publié en 1820, donne l’aperçu statistique et comparatif des principales puissances de l’Europe et des Etats-Unis d’Amérique au commencement de 1819. Page 913

  • Sur la possibilité de faire supporter de longs trajets de mer aux vins de Bourgogne. Expérience à ce sujet. Page 917

  • Notice nécrologique sur M. le Comte de Chauvigny, ancien capitaine de vaisseau. Page 921

  • La gabare du roi la Panthère, commandée par M. de Maré, lieutenant de vaisseau, est entrée le 13 novembre dans la rivière de Bordeaux. Elle vient de l’île de Bourbon, et rapporte un grand nombre d’objets d’histoire naturelle. Page 922

  • Tout événement intéressant ou extraordinaire qui a trait à la marine, devant naturellement trouver place dans les Annales maritimes, celui dont j’ai l’honneur de vous transmettre les détails méritait d’y être inséré, comme ayant donné lieu à un trait de courage et de présence d’esprit qui honore un de nos braves marins. Le 19 janvier 1820, le capitaine Ollive (Philippe), âgé d’une trentaine d’années, maître au petit cabotage de Nantes, commandant le brick l’Aimable Société, était à l’ancre…fit chavirer le bâtiment. Page 923

  • Notice sur un nouveau procédé de commettage établi dans les corderies de la marine à Brest et à Rochefort, par M.M. Lair et Hubert. Page 925

  • De l’inclinaison de la mâture. Page 931

  • Itinéraire suivi par Hadjï Boubeker, Africain, de Seno-Palel, ville de Fouta, à la Mecque ; ou Voyage à travers l’Afrique, depuis les possessions françaises de la côte occidentale jusqu’au Golfe arabique, vers les années 1810,1811, etc, recueilli et rédigé, en 1820, au Sénégal, par M.P. Rouzée. Page 937 M Beautemps-Beaupré, membre de l’Académie royale des sciences, ingénieur hydrographe en chef de la marine, a continué cette année les travaux entrepris sous sa direction, depuis 1816, pour la

  • reconnaissance de détail des côtes occidentales de la France. Page 946

  • M. Gautier, capitaine de vaisseau, qui était chargé de procéder à la reconnaissance hydrographique de la Méditerranée, de l’Adriatique, de la mer de Marmara et de la mer Noire, a terminé en 1820 ce travail, l’un des plus remarquables de ce genre que la marine française ait jamais entrepris. M. Hell , lieutenant de vaisseau, commandant l’aviso la Foudre, aentrepris cette année la reconnaissance des ports et des côtes de la Corse, ainsi que des écueils située près de cette île. Page 947

  • La frégate la Duchesse de Berry, commandée par M. Drouault, capitaine de vaisseau, est partie de Brest le 9 novembre 1820. Page 977

  • La frégate l’Antigone, commandée par M. Ducrest de Villeneuve, capitaine de vaisseau, est partie de Rochefort le 9 novembre 1820. Page 977

  • La flûte le Golo, commandée par M.Touffet, capitaine de frégate, est partie de Brest le 8 novembre 1820. Page 977

  • Le vaisseau le Foudroyant, de 80 canons, commandé par M. Croquet-Deshauteurs, capitaine de vaisseau, est parti de Cherbourg le 8 novembre 1820. Page 977

  • La frégate la Fleur de Lis, commandée par M. le chevalier de Viella, capitaine de vaisseau, est sortie

  • de Toulon le 28 octobre 1820. Page 977

  • La flûte le Tarn, commandée par M. Francke, capitaine de frégate, est partie, le 14 décembre 1820, de Brest pour les Etats-Unis, ayant à bord M. Hyde de Neuville. Page 977

  • Sur les erreurs de la longitude déterminée en mer par des chronomètres, par suite de l’action que le fer du vaisseau exerce sur ces chronomètres. Extrait de mémoire lu sur ce sujet à la Société royale de Londres, le 8 juin par M. Georges Fisher. Page 978

  • Nomenclature des objets d’histoire naturelle déposés à l’école de médecine du port de Rochefort, et recueillis par M. Bergeron, officier de santé de deuxième classe, chirurgien major de la flûte de S.M. la Loire, commandée par M. Robin, lieutenant de vaisseau (1820). Page 978

  • Observations sur l’article relatif au nouveau procédé de commettage établi dans les corderies de Brest et de Rochefort. Page 983

  • Notice sur les travaux exécutées au port de Saint-Jean-de-Luz, sous la direction de l’administration des ponts et chaussées. Page 985

  • M. Le Coupé, capitaine de vaisseau, nommé, par ordonnance du roi du 12 juin 1820, commandant et administrateur pour le roi au Sénégal, est arrivé le 8 août suivant à Saint-Louis. Page 990

  • Monsieur, Melle Félicité du Petit-Thouars, soeur du capitaine de vaisseau de ce nom, mort au combat d'Aboukir, en parlant de la campagne d'Egypte, dit " ….. ".Voici, monsieur, quelques faits qui vous prouveront que la soeur de mon brave camarade a été induite en erreur. Page 992

  • Voyage de découvertes et de circumnavigation exécuté en 1818, 1819, et 1820, par M. Louis de Freycinet, Capitaine de frégate, commandant la corvette du roi l’Uranie. La corvette l’Uranie, armée à Toulon dans les premiers mois de l’année 1817. Page 996

  • Au commencement de 1820, une maladie épidémique se déclara à l’île de Bourbon, et ses progrès furent assez rapides pour que l’on dût faire établir un lazareth pour isoler et traiter tous ceux qui en étaient atteints. Le jeune Pommier, chirurgien de la marine du département de Brest, qui se trouvait à l’île Bourbon,….Page 1009

  • Supplément au nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1819. Page 1010

  • Nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1820. Page 1015

Quick access
Tides forecast Notice to mariners (NTM) Nautical information Online catalog of charts Online shop data.shom.fr portal
Catalogue PPML
Catalogue PPML