Police plus grandePolice plus petite

Context

Imprimer la page

Historique

C'est suite aux catastrophes de l'Erika et du Prestige que l'Europe a vraiment pris conscience de l'importance du littoral et a recommandé le 30 mai 2002 aux états membres de procéder à un inventaire détaillé du littoral.

Le comité interministériel de la mer (CIMER) du 29 avril 2003 a alors prescrit à l'IGN et au SHOM de " s'associer afin d'étudier la manière de produire le référentiel géographique du littoral (RGL) ". Il s'agissait notamment de réduire les insuffisances de l'existant : 

  • bathymétrie du SHOM  précise mais discontinue dans le temps et l'espace (plus de données aux abords des ports et dans les chenaux de navigation) ;

  • altimétrie de l'IGN est dense mais insuffisamment précise ;

  • estran très insuffisamment décrit ;

  • données disponibles à l'époque ne permettant pas de fournir des modèles continus.

Cette décision de partenariat SHOM-IGN a ensuite été confirmée par le premier ministre au Comité Interministériel d'Aménagement du Territoire (CIADT) de septembre 2004. Les deux organismes se sont donc rapprochés afin de modéliser le cœur géographique du futur RGL dans le cadre d'un projet commun baptisé Litto3D ®.

Le CIMER du 08 décembre 2009 a confirmé le caractère indispensable de l'établissement d'un référentiel continu et précis du littoral métropolitain et ultra-marin (Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Guyane, Mayotte et Saint-Pierre et Miquelon) pour l'aménagement du territoire, le développement de projet et la prévention des risques.

Besoins

La gestion optimale du littoral est un objectif essentiel à la satisfaction de multiples besoins : protection du littoral (évolution du trait de côte sous l'effet de l'érosion, protection du domaine côtier notamment des parcs naturels marins, protection de la faune et de la flore), prévention des risques (inondations, pollution, catastrophes naturelles), aménagement (portuaire, touristique, industriel), exploitation des ressources vivantes et minérales, recherches et études scientifiques et besoins militaires.

Un certain nombre d'études et de rapports recensent les besoins en données géographiques sur le littoral de manière générale, et en données altimétriques continues et précises en particulier. On peut citer notamment (liste non exhaustive) :

 

Base de données HistoLitt®

Depuis de nombreuses années, le SHOM et l'IGN entretenaient des bases de données comportant une densité d'informations bien supérieure à celle figurant sur les cartes.

A partir de ces informations, une base de données historiques, baptisée " HistoLitt " a dans un premier temps été constituée. Elle a rassemblé les données existantes pour fournir une première contribution à l'inventaire du littoral :

  • topographie jusqu'au niveau 10 m,

  • bathymétrie jusqu'à 6 milles marin,

  • modèle de marée,

  • trait de côte.

 

 

Les données HistoLitt peuvent être commandées via le formulaire disponible dans "Nous contacter"

Spécifications techniques HistoLitt®

Base de données bathymétriques (SHOM) + base de données altimétriques (IGN)