Police plus grandePolice plus petite

Communiqués

Imprimer la page

20 ans de soutien océanographique opérationnel

Il y a 20 ans...

...le mercredi 1er avril 1998, le Shom lançait le soutien océanographique opérationnel à la Marine nationale avec la diffusion en routine du  premier bulletin océanographique, constitué d'une carte de synthèse d'activité de moyenne échelle*  (CSAME) et d'un commentaire de la situation océanique sur la zone. 

Un seul produit, sur une seule zone (le proche Atlantique nord-est entre l'Irlande, les Açores et jusqu'à la dorsale médio-atlantique, cf. figure 1 ci contre), une seule fois par semaine (le mercredi), pour un seul client (la Force Océanique Stratégique), élaboré à partir de la première version du système de production d’information océano-acoustique SOAP** . 

 

La matière première reposait sur les sorties d'un modèle numérique de prévision de l'océan, simple, opéré en routine une fois par semaine, dont les caractéristiques permettaient seulement de décrire la situation et l'évolution des courants géostrophiques dans les zones de grands fonds et loin de l'influence des zones côtières. Le produit opérationnel  identifiait les structures dominantes de moyenne échelle (tourbillons, fronts) modifiant la propagation acoustique (cf. figure 2). 

 

Figure 2 : exemple de sortie du modèle SOAP-V1 (à gauche) et de la CSAME associée (à droite)

 

20 ans plus tard...

…le programme SOAP, continue d’améliorer et de fournir des analyses et des prévisions de l’état de l’océan : vagues, température, salinité, courants, couleur de l’eau, présence de glace, …, pour le soutien des forces. 

Les modèles numériques de prévisions ont une couverture mondiale et fournissent une information complète sur les courants, la température et la salinité tous les 9 km, de la surface jusqu'au fond. Ils sont aussi plus fiables et performants grâce à l'assimilation d’observations de plus en plus nombreuses et complémentaires que fournissent des satellites et des dispositifs in-situ (bateaux scientifiques ou d'opportunité, instruments autonomes, ...).

Ces capacités globales sont complétées dans les zones d’intérêt de la marine, par des modèles régionaux, avec des mailles de calcul plus fines et dont la représentativité inclut les phénomènes physiques importants qui se jouent en zones côtières peu profondes (marée, les circulations induites par le vent, la morphologie de la côte, les effets bathymétriques, les apports fluviaux...).

Des modèles de prévision des vagues en zones côtières sont venus compléter la panoplie des prévisions permettant de connaitre les conditions de déferlement à l’approche des zones de débarquement.

Le soutien opérationnel en océanographie militaire s'est développé et structuré :

il est effectif 7 jours/7, sur toutes les zones d'intérêts prioritaires de la marine ; la production est quotidienne, assurée depuis Toulouse, par une équipe du Shom de prévisionnistes et responsables de productions dans les locaux du Centre Interarmées de Soutien

Météo-Océanographique des Forces (CISMF), avec en moyenne la diffusion de 2400 produits par jour (cartes ou bulletins) vers 15 à 20 destinataires, bâtiments en mer et centres à terre.

 

Figure 3

 

 

*   tourbillons et fronts océaniques cohérents de taille typique d’une centaine de km. 

** SOAP : Système opérationnel d’analyse et de prévision

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML