Police plus grandePolice plus petite

Communiqués

Imprimer la page

Côtes belges et néerlandaises : adaptation de mesures d’organisation de trafic

En 2015, a commencé l’implantation d’un vaste champ d’éoliennes au large des côtes belges et néerlandaises. Cet espace maritime est bordé au Sud par le Pas de Calais ainsi que tous les dispositifs de séparation de trafic des côtes Est britanniques d’un côté et ceux longeant les côtes néerlandaises de l’autre et, au Nord, par l’ouvert de la mer du Nord. C’est une zone extrêmement fréquentée qui dessert également nombre de grands ports (Calais, Dunkerque, Oostende, Zeebruges, Anvers, Rotterdam, Londres).

Une adaptation des mesures d’organisation de trafic s’avérait donc nécessaire, dans un espace maritime où les voies de circulation sont largement guidées par le relief sous-marin – les bancs de sable –, les obstructions – présence d’épaves, et maintenant les fermes éoliennes en développement.

Le 20 mai 2016, à l’issue des travaux du sous-comité de l’OMI (Organisation maritime internationale) en charge de la navigation, des communications et de la recherche et du sauvetage (NSCR), par les circulaires COLREG.2/Circ.67 et SN1/Circ.333, les nouveaux dispositifs de séparation de trafic (DST) ou les modifications aux dispositifs existants, et les mesures d’organisation du trafic en dehors de ceux-ci ont été adoptés.

La conséquence fut immédiate pour le Shom. Ces nouvelles dispositions entrant en vigueur le 1er juin 2017, il a fallu préparer la mise à jour des cartes et instructions nautiques car les changements sont très nombreux :

- le dispositif Maas qui organise l’accès à Europoort (Rotterdam) est modifié,

- une zone de précaution est créée dans son Sud (Schouwenbank Junction) avec des mesures d’organisation du trafic (quatre voies à double sens),

- l’ensemble du champ éolien est pris en compte, avec cette spécificité qu’il s’étend à la fois dans les eaux belges et néerlandaises,

- un DST est créé à l’Ouest de ce champ éolien (Off North Hinder),

- l’approche de l’Escaut est modifiée : le DST At Westhinder est revu,

- une zone de précaution est créée au confluent des trafics à l’Ouest de l’ouvert de l’Escaut (At Gootebank).

De nombreux services du Shom ont été directement sollicités. Ainsi, ont été enclenchés successivement :

- la mise en base de données des nouveaux schémas d’organisation du trafic (été 2016),

- la préparation des éditions des cartes marines du Shom représentant ces évolutions,

- la diffusion d’un avis Préliminaire en février 2017, et d’un pavé d’avertissement pour les cartes concernées prévenant les navigateurs de l’imminence de nouvelles dispositions d’organisation du trafic,

- la mise en service des nouvelles éditions de cartes ou la diffusion des annexes graphiques (GAN 1719), pendant que débutait une double distribution des cartes et une information vers les agents revendeurs et la Marine nationale,

- le retrait des messages d’avertissement et des pavés hors cadre, l’intégration des annexes graphiques et des corrections aux instructions nautiques (volume B4, quarante-trois articles corrigés, avec quatre tirés à part rédigés par) au GAN 1722,

- le retrait de l’avis Préliminaire des cartes présentant la situation avant la mise en place des nouveaux dispositifs d’organisation du trafic.

Ce fut un travail de longue haleine, nécessitant une parfaite coordination entre tous les intervenants du Shom, et notamment un échange constant d’informations. Il n’est pour autant pas encore achevé : il reste une dernière touche à poser sur la carte 8004N (Guide d’Organisation du Trafic pour les Navigateurs, Manche et Sud de la Mer du Nord), en cours de mise à jour.

 

 

 

 

 

 

 

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML