Police plus grandePolice plus petite

Communiqués

Imprimer la page

Le Laplace en Afrique (2/4) : Interview de Marc (OMH)

·         Expliquez-nous en quelques mots comment sont récupérées les données 

 

Les principales données sont récupérées grâce au sondeur multifaisceaux (SMF). C’est l’outil fondamental de l’hydrographie moderne. Cet instrument nous permet d’avoir une vision globale et précise des fonds marins. C’est un système acoustique qui détermine finement la bathymétrie (mesure de la profondeur). Le système de positionnement par GNSS (GPS) est bien entendu essentiel à la précision des données acquises par le SMF. Plusieurs autres capteurs tels le sonar latéral qui donne une imagerie du fond (presque aussi précisément qu’une photo), le magnétomètre qui mesure le champ magnétique terrestre ou encore le célérimètre qui permet de connaître la vitesse du son dans l’eau permettent d’acquérir d’autres types de données en complément du SMF.

Durant la campagne d’acquisition SMF au moins un marégraphe et un courantomètre sont immergés dans la zone de travail afin d’étudier la marée et les courants. L’équipe hydrographique se doit donc de maîtriser l’ensemble d’une chaîne complexe d’acquisition comprenant plusieurs capteurs et porteurs différents.

 

 

·         Les étapes de l’acquisition de données…. Qui intervient ? de quelle manière ?

 

Une campagne d’acquisition commence toujours par le mouillage des instruments scientifiques (marégraphes et courantomètres), afin de couvrir toute la période de levé SMF. Ces mouillages sont effectués par les treuils du navire ou par les plongeurs de bord en fonction de la profondeur du mouillage. Ensuite des travaux terrain sont exécutés afin de contrôler la cohérence des données issues du marégraphe. Ils sont réalisés par les officiers mariniers hydrographes (OMH), déposés à terre pour l’occasion. Dans le même temps les vedettes hydrographiques (Goéland et Macareux pour la mission Afrique) ou le navire Laplace entament leur acquisition de données (bathymétrie, magnétisme, célérité…). Le travail sur les vedettes (qui peut durer jusqu’à 12 heures par jour) est effectué par un pilote et un mécanicien pour la conduite et par un OMH pour la réalisation du levé. Sur le Laplace la chaîne de conduite nautique est assurée par l’équipage et l’acquisition par l’équipe hydrographique 24h/24. Une fois le levé terminé nous récupérons les instruments mouillés.

 

 

·         Décrivez nous une journée classique sur vedette ?

 

Durant la mission en Afrique du Laplace la journée d’un OMH sur une vedette commence toujours au lever du soleil par la mise à l’eau des embarcations (les vedettes n’ont pas l’autorisation de naviguer de nuit). Le mécanicien, le pilote et l’OMH embarquent à bord et la vedette « pousse » (terme issu de la marine qui signifie qu’elle s’écarte du Laplace) du bateau afin de rallier la zone de travail attribuée pour la journée. Une fois sur place, l’hydrographe procède à une série de mesures en commençant par un bathycélérimètre (mesure du profil de propagation du son dans l’eau) puis un disque de Secchi (mesure de la « transparence » de l’eau) ainsi qu’un prélèvement d’eau et la collecte d’un ensemble de données météo (vent, houle, température de l’air et de l’eau, pression, salinité de l’eau). Après avoir analysé toutes ces données et configuré le SMF en conséquence, l’hydrographe transmet au pilote un ensemble de lignes ou profils à suivre pour couvrir la bathymétrie de la zone de levé. Après plusieurs heures de travaux, et une courte pause pour le repas de midi, la vedette retourne au bateau avant le coucher du soleil afin d’être récupérée et de passer la nuit sur le navire. Lors du retour sur le Laplace, la « deuxième journée » de l’hydrographe commence. Il doit procéder à la vérification et au traitement de l’ensemble des données acquises durant la journée, pour préparer les travaux du lendemain. Ce travail est partagé entre plusieurs hydrographes afin de réduire le temps de traitement qui se poursuivra même « à terre » une fois la mission d’acquisition terminée. Le jour suivant, on recommence avec une autre équipe!

 

 

 

 

 

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML