Police plus grandePolice plus petite

Communiqués

Imprimer la page

Le naufrage du Titanic à l'origine de la convention SOLAS

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic heurte un iceberg et coule en moins de 3 heures, causant la mort de 1 503 personnes.
En 1914, 2 ans après ce naufrage, les nations maritimes, réunies à Londres, adoptent la convention SOLAS (Safety of life at sea) sur la sauvegarde de la vie humaine en mer. La version actuellement en vigueur a connu de nombreux amendements et mises à jour.
Le chapitre III de cette convention a pour objectif principal de s’assurer que, lors d’une catastrophe en mer, les passagers et l’équipage puissent disposer des meilleures chances de survie. Des équipements adaptés, les communications par satellites, des avions et hélicoptères de sauvetage ainsi que du personnel entraîné contribuent à améliorer la sécurité en mer.

Pour l’hydrographie, c’est le chapitre V et en particulier la règle 9 qui impose aux Etats côtiers de fournir un certain nombre de services hydrographiques (information nautique, levés, et cartographie marine). En effet, disposer de cartes marines et documents nautiques à jour est essentiel pour la sécurité de la navigation et donc pour la sauvegarde de la vie humaine en mer.
Le SHOM est chargé «de connaître et de décrire l’environnement physique marin dans ses relations avec l’atmosphère, avec les fonds marins et les zones littorales et d’en prévoir l’évolution» et d’assurer «la diffusion des informations correspondantes». Il exerce ainsi les attributions de l’Etat en matière d’hydrographie générale au bénéfice de tous les usagers de la mer.

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML