Police plus grandePolice plus petite

Communiqués

Imprimer la page

Le SHOM s’engage auprès de la Région Bretagne

Le 11 mai 2015, L’État et la Région Bretagne ont signé le Contrat Plan État-Région 2015-2020 destiné à favoriser le rebond économique de la région. Cet effort se fait également avec le soutien des collectivités locales (départements, communes) et de l’Europe (Fonds FEDER).

En tant qu’acteur de l’océanographie et du littoral, le SHOM s’implique dans 4 projets financés par le CPER Bretagne (MerSure, ROEC, Euro-ARGO et Datarmor) dont l’ambition est de développer les capacités d’observation et de modélisation côtière haute résolution au profit des activités littorales et de la « croissance bleue » : énergie renouvelable, développement durable, prévention des risques littoraux ou encore mise en valeur du patrimoine littoral.

 

Le projet MerSure porté par le SHOM et ses partenaires (Météo-France, IUEM, CNRS, PMEs) vise à poursuivre le développement d’une plateforme de prévisions océanographiques moderne en s’appuyant sur l’expérience acquise dans le cadre de PREVIMER et en développant des services innovants dédiés aux besoins spécifiques des politiques publiques maritimes (action de l’Etat en mer, DCSMM : directive cadre sur la stratégie du milieu marin) et des usagers de la mer publics et privés. Cette nouvelle plateforme dynamique sera basée sur la technologie « NetCDF Web map service » (ncwms) pour permettre une interopérabilité maximale et une forte interactivité avec la donnée en ligne. De par sa vocation collaborative, elle comprendra un espace de partage d’informations et de données maritimes permettant notamment de visualiser, télécharger et intercomparer différents modèles issus de partenaires ainsi que les mesures in situ et satellite. La plateforme s’intégrera dans le paysage scientifique national et fera le lien avec les autres portails nationaux sur le milieu marin (Refmar, Coriolis, Mercator, Pôle Mer, vigilance vagues-submersion de Météo-France, SCHAPI, site des préfectures, qualité des eaux de baignade,…). Enfin, afin de favoriser le transfert de savoir-faire et de technologie vers les PMEs et la création de nouveaux services, le SHOM proposera des formations à l’utilisation du portail et à l’exploitation des prévisions océanographiques.

 

En soutien à cette plateforme de prévisions et à la validation de modèles océanographiques côtiers performants, il est indispensable de bénéficier d’une infrastructure de collecte et de validation de mesures in situ. Les projets ROEC et Euro Argo, portés par l’Ifremer et auxquels le SHOM participe, vont permettre de densifier les observations côtières sur l'état environnemental des masses d'eau à travers différents paramètres physiques et hydrologiques (température, salinité, vitesse des courants, turbidité), biogéochimiques (nutriments, oxygène dissous, pH, pCO2, sulfures) ainsi que des paramètres biologiques caractérisant les premiers maillons de la chaîne trophique dans le domaine pélagique (production primaire, biomasse phytoplanctonique). Ces observations bénéficieront non seulement à la communauté des modélisateurs mais aussi plus directement à l’ensemble des études sur le fonctionnement des écosystèmes marins côtiers et de leur réponse aux pressions auxquelles ils sont soumis (DCSMM).

 

Au sein du projet ROEC, le SHOM intervient dans plusieurs domaines :

-  conception et mouillage de prototypes de bouées d’observation côtières  multi paramètres (Bouées profiler ARVOR, Bouées BOOTS) ;

-  déploiement sur le littoral breton d’un réseau de capteurs de turbidité sur le fond ;

- modernisation du réseau SHOM d’observation du niveau de la mer (RONIM) de marégraphes (capteurs, collecte, post-traitement) et développement de nouveaux prototypes de bouées GNSS ;

-  achat et déploiement d’hydrophones ;

-  étude de sites puis installation d’un radar HF pour la mesure en temps réel de courants de surface et état de mer.

 

Le projet Euro ARGO vise à consolider la contribution française au programme international Argo et à accompagner l’installation de l’ERIC Euro-Argo (consortium européen) à Brest. Au sein du projet piloté par l’Ifremer, le SHOM apporte son expertise dans le maintien opérationnel de ce réseau d’observations hauturières notamment via l’achat et le déploiement à la mer de nouveaux flotteurs. Ce réseau entre dans le périmètre des réseaux d’observations du projet inter-organismes CORIOLIS auquel contribue le SHOM. Ce projet est l’occasion de financer la conception de nouveaux profileurs permettant d’atteindre de plus grandes profondeurs (au-delà de 2000m) et embarquant désormais des capteurs biogéochimiques (optique, oxygène). Ces nouvelles capacités permettront de mieux évaluer le rôle de l’océan profond sur le bilan thermique de la planète, les couplages physique et biogéochimique ainsi que le forçage aux limites des modèles côtiers. Chaque année, le SHOM contribue aux objectifs scientifiques du programme ARGO en déployant une dizaine de profileurs. 

 

Enfin, le SHOM est partie prenante dans l’initiative Datarmor dont l’objectif est d’assurer l'évolution du Pôle de Calcul Intensif pour la Mer (PCIM) Caparmor financé dans le cadre du CPER Bretagne 2007-2013, vers une infrastructure moderne alliant puissance de calcul et capacité de stockage. Le projet inclut également un volet R&D permettant de lever les verrous techniques résultant de l'accroissement du volume et de l'hétérogénéité des données (problématique Big Data, Datamining). L’amélioration de ces capacités informatiques bénéficiera directement aux acteurs académiques traitant des sciences marines mais aussi aux PMEs via le Pôle Mer Bretagne Atlantique.

 

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML