Police plus grandePolice plus petite

Sur les prédictions de marée (coefficients, constantes harmoniques, applications, hauteurs d'eau, niveaux de référence, etc.)

Imprimer la page

Afficher tout /  Cacher tout

répertoire des faq

2-1. Pourquoi à un même coefficient de marée peuvent correspondre des hauteurs de marée prédites différentes pour un même lieu ?

Cela vient de la définition et du calcul du coefficient de marée. Nous vous invitons à lire l'article qui lui est consacré sur ce serveur.

répertoire des faq

2-2. Peut-on calculer le coefficient de marée à TOULON. ou sur d'autres ports de la façade méditerranéenne ?

désolé, on ne peut pas.. ce n'est pas qu'on ne veut pas, mais qu'on ne peut pas car le coefficient de marée est calculé EXCLUSIVEMENT pour le port de Brest.
Pour en savoir plus, je vous renvoie sur la page de ce serveur consacrée à la définition du coefficient de marée www.shom.fr/fr_page/fr_act_oceano/maree/coef.htm

répertoire des faq

2-3. Pourquoi faut-il tenir compte de la pression barométrique dans la prédiction de marée ?

La marée prédite ne tient pas compte des effets météorologiques qui peuvent provoquer des perturbations : des surcotes lorqu'il y a une dépression, des décotes lorsqu'il y a un anticyclone.

Aussi lorsque l'on utilise des prédictions de marée, il peut être utile d'intégrer des corrections de marée par l'introduction de la mesure de la pression observée. Ainsi, on a une idée plus juste de la marée réelle au lieu de prédiction. Une variation de pression barométrique de 10 hPa implique une correction de hauteur d'eau de 10 cm.

Corrections à ajouter ou retrancher aux hauteurs de la marée en fonction de la pression barométrique :

Pression barométrique en hectopascals

963

973

983

993

1003

1013

1023

1033

Correction en mètres

+0,5

+0,4

+0,3

+0,2

+0,1

0

-0,1

-0,2


Le niveau moyen utilisé dans les prédictions harmoniques d'un port est déterminé sur des périodes d'observations relativement longues. Il correspond à une situation moyenne de pression barométrique.
Il faut préciser que la correction 0 cm correspond à la pression barométrique moyenne au lieu de prédiction. Si la pression barométrique moyenne sur les côtes de France est de 1013 hPa, en d'autres lieux elle peut être différente, par exemple 989 hPa pour la Terre Adélie.

répertoire des faq

2-4. Quelle est la référence du Nivellement Général de la France ?

Depuis 1857, trois réseaux de nivellement général se sont succédés en France métropolitaine.

Le réseau Bourdalouë : établi de 1857 à 1864 par Paul-Adrien Bourdalouë. Le zéro de nivellement fut fixé par une décision ministérielle du 13 janvier 1860 donnant comme niveau moyen de la Méditerranée, le trait de 0,40 m de l'échelle de marée du Fort Saint-Jean à Marseille. Ce zéro fut appelé "Zéro Bourdalouë".

Le réseau Lallemand : établi de 1884 à 1922 par Charles Lallemand. Le zéro de nivellement Lallemand dit "Zéro Normal" a été fixé d'après l'observation marégraphique à Marseille du 1er février 1885 au 1er janvier 1897. Ces observations ont permis de déterminer un zéro correspondant à la cote 0,329 m de l'échelle de marée du Fort Saint-Jean. Il se trouve donc 71 mm au-dessous du "Zéro Bourdalouë".

Le Réseau IGN 1969 : établi de 1962 à 1969 par l'Institut Géographique National. On a conservé comme point de départ le "Zéro Normal" défini par C.Lallemand. Le zéro de nivellement est à 1,661 m sous le repère fondamental situé dans le local du marégraphe de Marseille. C'est ce réseau qui est actuellement le réseau de nivellement officiel en France métropolitaine. Ce réseau est régulièrement recalculé (calcul de compensation). Ainsi, les cotes des repères de l'IGN 69 par rapport au Zéro Normal peuvent avoir été modifiées depuis la première détermination de l'altitude des repères en 1969.

pour plus d'information : consulter le serveur de l'IGN.

répertoire des faq

2-5. Pourquoi le zéro hydrographique n'est-il pas le même partout le long des côtes de France alors qu'il n'existe qu'un seul zéro de nivellement terrestre ?

En France, le zéro hydrographique est théoriquement le niveau de basse mer astronomique extrême (en anglais L.A.T ou Lower Astronomical Tide). Si la définition de cette règle est actuellement pleinement satisfaisante, son application se heurte à des difficultés pratiques, particulièrement sur les côtes françaises où elle a été adoptée très tôt. Les zéros hydrographiques des ports français ont été généralement choisis indépendamment les uns des autres, à une époque où les moyens techniques ne permettaient pas une détermination précise du niveau des plus basses mers. On dit alors que les sondes sont rapportées approximativement au niveau des plus basses mers.

L'évolution du niveau moyen et l'amplitude de la marée peut conduire à changer un zéro hydrographique (cas de Brest et de Saint-Nazaire en 1996).

répertoire des faq

2-6. Où trouver des informations sur les écarts entre le zéro hydrographique local et le zéro de nivellement terrestre

Ces informations sont sur le serveur du SHOM à l'adresse suivante : Références altimétriques maritimes (zéros hydrographiques)
Ces écarts sont aussi donnés  pour les ports principaux de France dans l'annuaire des marée, Tome 1, Ports de France

répertoire des faq

2-7. Pourquoi a-t-on changé le zéro hydrographique aux abords de Brest et de Saint-Nazaire en 1996 ?

Aux abords de Brest , le zéro hydrographique d'avant 1996 avait été fixé au cours du 19ème siècle et s'était écarté au cours du temps du LAT en raison de l'augmentation du niveau moyen de la mer  (lire la question 1-17) . Il fut décidé en 1996 de se rapprocher au plus près de définition théorique du zéro hydrographique et il a été relevé de 50 cm par rapport à cette ancienne détermination.
Aux abords de Saint-Nazaire, afin d'assurer une sécurité accrue, le zéro hydrographique a été descendu de 40 cm.
Il n'y a pas moins ou plus d'eau sous votre quille puisque seule la référence  commune à l'annuaire de marée et à la carte marine a été translatée. Il faut toujours ajouter la marée prédite à la sonde portée sur la carte pour connaître la profondeur attendue au passage de votre navire.

répertoire des faq

2-8. A quoi correspond ( quel usage ? ) les petites pastilles métalliques marquées SHOM que l'on trouve scellées sur certains rochers de la côte ?

Il s'agit de repères de nivellement et/ou des repères géodésiques. La position et l'altitude de ces repère sont connues précisement.
L'ensemble de ces points sont indispensables pour connaître la position des travaux hydrographiques effectués tant en mer qu'à terre. Cela nous permet par exemple de déterminer les différents niveaux de référence marin ( zéro hydrographique, niveau moyen..) par rapport au zéro de nivellement terrestre (IGN69) ou de recaler des photographies aeriennes pour mieux les exploiter en cartographie. En général , ces repères densifient localement sur le littoral le réseau national placé par l'IGN.

répertoire des faq

2-9. Dans quel ouvrage trouver un descriptif de la méthode harmonique ? Qu'est devenu l'ouvrage 540 qui contenait les formules de calcul de marées avec les constantes harmoniques pour les principaux port du monde ?

Il n'existe plus sur le marché, actuellement, d'ouvrage du SHOM décrivant la méthode harmonique. L'Ouvrage 540 n'est pas remis à jour à jour, alors attention aux logiciels (Software ou Shareware) qui ont pu être développés à partrir de cet ouvrage. Ils ne sont pas non plus remis à jour !!

répertoire des faq

2-10. Où trouver les Unités de Hauteurs pour les différents ports de France ?

Cette méthode de calcul, bien que très approximative, est décrite dans la plupart des cours de navigation.
Vous la trouverez aussi décrite dans le guide du SHOM "La Marée" (voir les ouvrages de référence).
L'unité de hauteur est le demi-marnage moyen pour un coefficient 100 (marée de vive-eau moyenne d'équinoxe).
Vous trouverez dans ces pages  marée, la rubrique "niveau de référence", divers renseignements dont les PM95, BM95, PM45 et BM45.
Vous pouvez ainsi calculer les Unites de hauteur qui vous intéressent en extropolant en première approximation, ces valeurs au coefficient 100.

répertoire des faq

2-11. Pourquoi l'application de prédictions de marée est-elle limitée à 7 jours sur ce serveur ? Comment obtenir les prédictions de marée au delà de ces trois jours ?

Les prédictions de marée à plus long terme sont possibles ( les annuaires de marée ). Elles présentent une information à valeur ajoutée qui justifie une rétribution, même modeste, du service ainsi rendu. Ainsi, les petits annuaires que vous pouver trouver chez votre buraliste ou votre pharmacien gratuitement  sont calculés par  le SHOM (voir n° d'autorisation ) mais le droit de copyright est acquitté par l'imprimeur ou par la société qui utilise cet extrait d'annuaire comme support publicitaire.

Cependant , l'option "grande marée" donne les renseignements de Pleine Mer et Basse Mer  pour les journées de "grande marée" c'est à dire à fort coefficient de marée (supérieur à 100) pour  les 150 prochains jours .

répertoire des faq

2-12. Les calculs de prédiction de marée en ligne sur ce serveur intègrent-ils les prévisions de pression atmosphérique ?

Il n'y pas de correction de pression atmosphérique pour les prédictions données sur le serveur du SHOM. Les prédictions calculées sont celles attendues en situation atmosphérique moyenne de 1013 hectoPascals (soit une atmosphère).

répertoire des faq

2-13. Pourquoi les horaires de marée de Bordeaux ou de Rouen ne sont-ils pas en ligne sur ce serveur ?

Les variations de hauteurs d'eau dans les fleuves ne sont pas  dues qu'à la marée maritime. Le débit du fleuve influence très largement  les hauteurs d'eau le long des berges jusqu'à contrecarrer la propagation de la marée côtière dans le fleuve (surtout en morte-eau et à fort débit).
Il est  difficile dans ces conditions de faire des prédictions comme on les fait le long de la côte car ces prédictions différaient trop fortement de la réalité. Cependant les Ports Autonomes publient  un annuaire de marée. Nous vous invitons à prendre contact avec ces organismes directement.
Les ports autonomes de Bordeaux, de Nantes-Saint-Nazaire ou de Rouen maintiennent en permanence un réseau d'observatoires marégraphiques qui renseignent en temps réel  les pilotes et les lamaneurs lors de leurs opérations.

répertoire des faq

2-14. Lorsque les prédictions de marée sur le serveur sont calées sur un fuseau horaire par défaut (UT+2 par exemple) , est-ce que les heures affichées correspondent à l'heure de la montre ?


Les prédictions de marée sur le serveur sont données dans le fuseau horaire officiel du pays .
Pour la France métrolitaine, on met par défaut le fuseau horaire correspondant à l'heure d'été (UT+2) à partir de la date du passage "heure d'hiver - heure d'été". On se remet à l'heure d'hiver  (fuseau UT +1) lorsque le moment est annoncé de reculer sa montre d'une heure.
Rappel :  En France métropolitaine, l' heure d'hiver correspond au fuseau UT+1, alors que l'heure d'été correspond au fuseau UT+2.

répertoire des faq

2-15. Pourquoi n'obtient-on pas les mêmes résultats entre les calculs faits avec les indications de corrections de l'annuaire de marée relatives aux ports rattachés et les prédictions faites sur ce serveur pour les mêmes sites ?

Les corrections données dans les annuaire de marée, tomes 1 et 2, entre un port principal et un port secondaire sont des écarts moyens en temps et en hauteur aux PM et BM à coefficient 95 et à coefficient 45.
Les prédictions de marée données sur notre serveur sont calculées en chacun des ports d'après les constantes harmoniques déterminées après avoir fait des mesures sur site. La même methode de calcul est employée pour le calcul de prédiction de marée des ports principaux que vous trouvez dans les annuaires-papier.
Il serait difficile de réaliser un annuaire-papier donnant les prédictions de marée pour chacun des ports (230 ports secondaires environ pour l'annuaire des ports de France, 202 ports secondaires pour l'annuaire des ports d'outre-mer) ; les écarts moyens indiqués permettent de calculer la marée dans le port secondaire de  façon suffisamment précise pour les application de navigation à condition de suivre à la lettre les méthodes de calcul qui y sont indiquées.

répertoire des faq

2-16. Quelle différence y a-t-il entre l'Établissement du port et l'Âge de la marée ?


cf. page vocabulaire.

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML