Police plus grandePolice plus petite

Année 1821

Imprimer la page
  • Première relation de la campagne hydrographique de la gabare du roi La Chevrette commandée par M. le capitaine de vaisseau Gauttier, dans le Levant et la Mer Noire, pendant l’année 1820 (histoire et antiquités) par M. Barral, enseigne de vaisseau. Page 5

  • Lettre de M. Leschenault-Delatour, naturaliste du roi dans l’Inde, sur les résultats de son excursion dans le sud de la presqu’île de l’Inde et dans les montagnes de Cottalam, pendant l’année 1820. Page 58

  • M. Delalande est revenu sur la gabare du roi la Panthère, commandée par M. de Maré, lieutenant de vaisseau, le 9 novembre 1820 à Bordeaux. Page 65

  • Extrait du journal d’une croisière faite dans le grand Océan, par le Capitaine David Porter, à bord de la Frégate des Etats-Unis l’Essex, pendant les années1812, 1813 et 1814. Page 71

  • Description d’un nouvel instrument propre à mesurer le sillage des vaisseaux : le dromographe. Page 91

  • Notice sur la ville et le commerce de Marseille. Page 107

  • Copie du procès-verbal constatant le naufrage du navire le Saint-François de Nantes, le 22 octobre 1820, venant de Brest, chargé de morue, fer, chapeaux, bois et un ménage, le tout à destination de Nantes, et ayant comme passagers, Mme veuve Martin, sa fille âgée de six ans, et le jeune Jeanbart, retournant à son lycée. Page 113

  • Notice sur la ville et le commerce de Calcutta. Page 116

  • Mémoire sur la fièvre jaune, par M. le Docteur Repey, Chirurgien de 1ère classe de la marine au port de Rochefort. Page 122

  • La corvette du Roi l’Active, commandée par M. de Robillard, lieutenant de vaisseau, a appareillé le 23 janvier 1821, de Toulon pour Bastia, où elle est arrivée le 29. Page 130

  • Blocus des ports et mouillages du grand Océan, compris entre les 2 degrés 12 minutes et 21 degrés 48 minutes de latitude sud. Page 131

  • Des huîtres vertes. De la cause de leur coloration. Page 132

  • Le 5 février 1821, la Clorinde, frégate de cinquante-huit bouches à feu, dont trente canons du calibre de vingt-quatre a été mise à l’eau, à Cherbourg, aux cris de vive le roi. Page 134

  • Le vaisseau de Sa Majesté le Jean Bart, de 74 canons, commandé par M. Ménouvrier-Defresne, capitaine de vaisseau, est parti de Lorient le 24 décembre 1820. M. le contre-amiral Jacob a son pavillon sur ce vaisseau. Page 137

  • Le beau navire nantais le Fils-de-France, du port de 700 tonneaux, dont Mgr le duc d’Angoulême a frappé la première cheville à son passage à Nantes en novembre 1817, lorsque Son Altesse Royale visitait les ports de l’ouest comme Amiral de France, est entré en rade de Nantes dans les premiers jours de janvier 1821, de retour de son second voyage à la Chine et aux Philippines. Page 137

  • Observations sur l’expédition exécutée au nord-ouest par le Capitaine Parry, commandant les navires l’Hekla et le Gripper, par le chevalier de La Poix de Fréminville, lieutenant de vaisseau. Page 141

  • Lettre de M. le chevalier de Fréminville à M. Bajot, Rédacteur des Annales maritimes, relativement au rapport du capitaine Scoresby sur l’état actuel des côtes du Groenland oriental. Page 145

  • Mémoire sur la marine des anciens et sur les navires à plusieurs rangs de rames ; par J. Rondelet, architecte, Membre de l’institut de France,du comité consultatif des bâtiments de la couronne, inspecteur général et membre du conseil des bâtiments civil, professeur de stéréotomie. Page 147

  • Carte physique et politique de l’Amérique septentrionale, avec les découvertes des capitaines Ross et Parry dans la mer de Baffin et aux terres polaires. Page 148

  • Seconde relation de la campagne hydrographique de la gabare du roi La Chevrette, commandée par M. Gauttier , dans le Levant et la mer Noire, pendant l'année 1820, par M. d’Urville, Enseigne de vaisseau. Page 149

  • Possessions anglaises sur la côte occidentale d’Afrique, côte d’Or, côte du Vent et côte d’Ivoire. Page 190

  • Visite faite, en 1820, au sultan de Madure, dans l’île de Sourabaya (Notice remise par M. Regnault de la Susse, lieutenant de vaisseau, embarqué sur la gabare La Durance. Page 207

  • Résultats d’observations et d’expériences faites aux Antilles, sur la quantité de pluie qui tombe dans ces îles, par M. Moreau de Jonnès. Page 219

  • Des terres propres à la culture de diverses productions coloniales, et plus particulièrement des instruments et des procédés employés dans la fabrication du sucre. Page 222

  • Documents précieux pour la santé des équipages des bâtiments du commerce qui se rendent à Batavia par le détroit de la Sonde. Page 231

  • Le brick du Roi la Cauchoise, commandé par M. Gaston de Missiessy, enseigne de vaisseau, est parti de Rochefort le 22 février1821, pour aller rejoindre la division navale en croisière sur les côtes d’Afrique, et empêcher la traite des noirs. Page 241

  • La frégate du roi l’Africaine, commandée par M. Epron, capitaine de vaisseau, a, le 12 février 1821, appareillé de Brest. Page 241

  • La corvette du roi l’Egérie, commandée par M. le vicomte Dumanoir, capitaine de frégate, est partie de Toulon le 12 février 1821. Page 242

  • Le brick le Sylène, commandé par M. Morice, capitaine de frégate, est parti de Lorient le 24 février 1821. Page 242

  • Mémoire sur la navigation aux côtes occidentales d’Afrique, depuis le cap Bojador jusqu’au mont Souzos d’après les reconnaissances hydrographiques faites en 1817 et 1818, par ordre du roi, dans les deux campagnes successives de la corvette la Baïadère et de l’aviso le Lévrier, sous les ordres de M. le baron Alb. Roussin, capitaine de vaisseau, Chevalier des Ordres royaux de Saint-Louis et de la Légion d’honneur, et de l’Ordre de Saint-Wolodimir de Russie. Du Cap Roxo au Mont Souzos ; Archipel des Bissagos. Page 245

  • Table des principales positions déterminées sur la côte occidentale d’Afrique en 1817 et 1818, à bord de la Baïadère et le Lévrier, sous les ordres de M. le Baron Roussin, capitaine de vaisseau. Page 278

  • Itinéraire suivi en 1820 par la gabare La Durance et la flûte Le Rhône, composant l’expédition, partie de Rochefort le 1er janvier1819, arrivée à Cayenne le 1er février puis allée à La Praya et de là à Bourbon, commandée par M. Philibert. – Principaux résultats de ses travaux en ce qui concerne la géographie, l’hydrographie et l’histoire naturelle. Renseignements sur les relations commerciales d’Europe avec les peuples d’Asie. Page 280

  • Naufrage de plusieurs bâtiments hollandais, en 1777, dans les mers à l’est du Groenland. Page 284

  • Notice sur la vie et les services de M. Chapelon de Villemagne, capitaine des vaisseaux du Roi, Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis et de la Légion d’honneur. Ecole de marine sur les corvettes d’instruction l’Hirondelle et l’Espiègle, garde de la marine sur le vaisseau la Provence, commandé par M. de Saint-Césaire. Il est nommé enseigne de vaisseau sur la corvette la Sardine puis il passa en qualité de second, sur l’aviso l’Eclair, commandé par M. de Barbazan. Il servit sur les vaisseaux le Magnanime, l’Indien, le Fendant et le Lion. Il fut nommé lieutenant de vaisseau à bord du Zodiaque. Il fit sur la frégate la Précieuse, une campagne de l’Inde, passa sur la Surveillante. Il commanda la flûte la Dordogne, puis la corvette l’Expédition. Il lui fut confié le commandement de la frégate la Duchesse d’Angoulême, destinée à la station des Antilles. Page 292

  • La corvette de S. M. l’Echo, commandée par M. Lenormand de Kergrist, capitaine de frégate, est partie de Toulon, le 1er février 1821, pour aller prendre le commandement de la division navale en station dans les mers du Levant, et remplacer la corvette l’Espérance. Page 299

  • Vie, lettres, mémoires, voyages et opuscules d’Aristide Du Petit-Thouars, capitaine de vaisseau, enseveli sous les débris du Tonnant au combat d’Aboukir ; précédés d’un précis de la guerre de 1778 à 1783, entre la France et l’Angleterre ; accompagnés de fac-similé, dessins, plans et notes biographiques. Page 302

  • Le vaisseau de S. M. le Génois, de 74 canons, commandé par M. Fleury, capitaine de vaisseau, a appareillé de Toulon le 25 mars 1821 ; il est destiné à une croisière sur les côtes d’Espagne, pour la protection du commerce français. Page 304

  • Le 25 mars 1821, la goélette du Roi la Torche, commandée par M. Denis, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon, pour se rendre dans les eaux de nos concessions d’Afrique, y surveiller et y protéger au besoin les marins français employés à la pêche du corail. Page 305

  • La goélette l’Estaffette, commandée par M. Robert, lieutenant de vaisseau, et qui faisait partie de la division navale en station dans les mers du Levant, est rentrée à Toulon le 23 mars 1821. Page 305

  • Sur les moyens de garantir de la rouille les machines et ustensiles en fer. Page 305

  • Notes pour servir à la navigation dans le golfe de Finlande. Page 306

  • Désastres de Manille en octobre 1820. Le navire le Nantais, de 345 tonneaux, capitaine Watier, parti des Manilles le 12 novembre 1820, est entré en rivière de Bordeaux le 4 avril 1821. Page 314

  • La flûte du roi le Tarn, commandée par M. Francke, capitaine de frégate, a opéré son retour à Rochefort le 7 avril 1821. Ce bâtiment vient de Norfolk, où il a porté M. Hyde de Neuville, ambassadeur de France. Page 321

  • Extrait du journal anglais Le Courier, du 16 avril 1821. Les vaisseaux qui doivent tenter de nouvelles découvertes dans les mers polaires feront voile de Depfort dans dix ou douze jours. Le capitaine Parry, qui commande cette expédition, a donné aujourd’hui un déjeuner superbe aux lords de l’amirauté et autres personnages distingués, à bord du Fury, mouillé devant Depfort. Page 322

  • La gabare du roi la Mayenne, a été lancée à l’eau, le 17 avril 1821, à Bayonne. 

  • Notice sur la ville de Timbuctou et de Houssa ; par Abd Salam Chabini, avec des notes critiques et une suite de lettres où sont décrits divers voyages dans la Barbarie occidentale et méridionale ; par James Grey Jackson. Page 338

  • La corvette du roi l’Espérance, commandée par M. le baron Desrotours, capitaine de vaisseau, est rentrée à Toulon le 12 avril 1821. Page 340

  • Introduction à un nouveau traité d’installation et d’arrimage à l’usage des bâtiments de guerre ; par M. J. L. B. Officier de marine. Page 341

  • Notice historique et statistique sur le port de Brest. Comparaison des forces navales au port de Brest à trois époques : 1731, 1790, 1817. Page 378

  • Situation de la marine à Brest en 1731. Page 396

  • Extrait d’une brochure publiée en 1814, par M. Prouhet, trésorier des invalides de la Marine à Lorient, accompagné d’une lettre au rédacteur des annales maritimes, en réponse à un paragraphe de la première lettre de M. Philonaute, sur le système des classes ou de l’inscription maritime, comparé à celui des équipages de haut bord ou équipage permanents. Page 397

  • A Cherbourg, bénédiction du vaisseau de 118 canons, en construction, le Duc de Bordeaux. Page 427

  • Le vaisseau de S. M. le Génois, commandé par M. Bénard-Fleury, capitaine de vaisseau, est arrivé à Rochefort le 29 avril 1821. Page 427

  • La frégate du roi la Jeanne-d’Arc, commandée par M. le vicomte Delamare de Lamellerie, capitaine de vaisseau, a appareillé de Toulon le 25 avril 1821. Page 427

  • La frégate du roi l’Antigone, commandée par M. Ducret de Villeneuve, capitaine de vaisseau, a appareillé de Toulon le 25 avril 1821. Page 427

  • La frégate du roi l’Africaine, commandée par M. Epron, capitaine de vaisseau, partie de Brest le 12 février 1821, est arrivée à la Martinique le 14 mars suivant : elle s’est aussitôt rangée sous les ordres de M. le Baron Duperré, contre-amiral, commandant les forces navales en station dans les Antilles et dans le golfe du Mexique. Page 427

  • Le 1er mai 1821, la frégate l’Amazone, destinée à porter en batterie des canons du calibre de 24, a été lancée à Brest, aux cris de Vive le Roi. Page 428

  • Le 1er mai 1821, la frégate l’Armide a été mise à l’eau, à Lorient, aux cris de Vive le Roi. Page 428

  • Le 2 mai 1821, la flûte de S. M. le Golo, commandée par M. Touffet, capitaine de frégate, est sortie de Rochefort, pour se rendre dans la Méditerranée. Page 428

  • Histoire complète des voyages et découvertes en Afrique, depuis les siècles les plus reculés jusqu’à nos jours ; par le docteur Leyden et M. Hugh Murray ; traduit de l’anglais et augmenté de toutes les découvertes faites jusqu’à ce jour. Page 429

  • Faits relatifs à la pêche de la baleine, par M. Delavoipière, capitaine français du navire baleinier la Cérès, du Havre. Page 431

  • Voyage de découvertes dans la mer du Sud et au détroit de Behring, pour trouver un passage par le pôle septentrional, fait en 1815, 1816, 1817 et 1818, aux frais du comte de Romanzoff, chancelier de l’empire russe, sur le brick Le Rurick, sous le commandement du lieutenant de la marine impériale de Russie, Otton de Kotzebue. Page 431

  • Voyage pittoresque autour du monde, offrant des portraits de sauvages d’Amérique, d’Asie, d’Afrique et des îles du grand océan ; leurs armes, habillements, etc., des paysages et des vues maritimes ; plusieurs objets d’histoire naturelle, tels que mammifères et oiseaux, accompagnés de descriptions par M. le Baron Cuvier, et des crânes humains, accompagnés d’observations par m. le docteur Gall ; le tout dessiné par M. L. Choris, peintre, dans le voyage qu’il a fait de 1815 à 1818, sur le brick Le Rurick, commandé par M.Kotzebue, et armé aux frais de M. le Comte de Romanzoff, chancelier de Russie. Page 432

  • Notice sur l’archipel de Jean Potocki, situé dans la partie septentrionale de la mer Jaune, par Jules Klaproth, avec une carte géographique. Page 435

  • Découverte du lac Warrewaa dans la Nouvelle Galles du Sud (Extrait d’une lettre de M. Throsby à un de ses amis du port Jackson, datée de par-delà les montagnes Bleues, le 5 septembre 1820) – Quelques détails sur l’administration de Sydney. Page 436

  • Extrait d’un mémoire sur un moyen qu’il conviendrait d’employer pour remédier aux inconvénients de la construction des combles sous le climat des colonies. Page 439

  • Rapport à l’Académie royale des sciences, lu dans sa séance du 23 avril 1821, sur le voyage de circumnavigation de la corvette du roi l’Uranie, commandée par M. L. C. de Freycinet. Page 441

  • Relation du voyage du navire français le Léman, de Nantes aux Philippines, à contre-mousson, pendant les années 1819,1820 et 1821. Page 474

  • Extrait, en ce qui concerne l’histoire du port de Dunkerque, des discours prononcés à la chambre des députés, dans les séances des 11 et 17 mai 1821, par S. E. le ministre de l’intérieur, et par M. le comte de Bethisy, rapporteur, à l’appui du projet de loi sur le crédit ouvert pour les travaux de ce port. Page 521

  • La corvette de S M. la Sapho, commandée par M. Delasalle d’Harader, capitaine de vaisseau, et qui était partie de Rochefort le 12 novembre 1820, ayant à bord M. Louis-Henri de Saulses de Freycinet, capitaine de vaisseau, nommé commandant et administrateur pour le Roi à l’île Bourbon, est arrivée dans cette colonie, rade de Saint-Denis, le 10 février 1821. Page 527

  • Relâche aux îles Orcades, des bâtiments de Sa Majesté britannique composant la nouvelle expédition de découvertes dans les Mers polaires. Page 529

  • Vélocipède marin. Page 529

  • La division navale composée du vaisseau le Jean-Bart, de 74 canons, de la frégate la Duchesse de Berri, et de la corvette l’Aigrette, sous les ordres de M. le contre-amiral Jacob, a mouillé en rade de Toulon le 17 mai 1821. Elle faisait ses dispositions pour reprendre la mer en toute diligence. Page 530

  • La frégate la Jeanne-d’Arc, commandée par M. le vicomte Delamare-Delamellerie, capitaine de vaisseau, est rentrée à Toulon le 24 mai 1821. Page 530

  • La frégate la Fleur-de-Lis, commandée par M. le chevalier de Viella, capitaine de vaisseau, est rentrée à Toulon le 29 mai 1821. Page 531

  • La flûte le Golo, commandée par M. Touffet, capitaine de frégate, partie de Rochefort le 2 mai 1821, est arrivée à Toulon le 30 du même mois ; elle est repartie de ce port le 6 juin. Page 531

  • La corvette la Moselle, commandée par M. Duplessis-Parscau, capitaine de frégate, et que l’on croit destinée à une mission particulière dans l’Inde, est partie de Rochefort le 20 mai 1821. Page 531

  • Le 20 mai 1821, au départ de Rochefort, le brick la Charente, commandé par M. Billard, lieutenant de vaisseau, a appareillé pour aller stationner à Saint-Pierre de Terre-Neuve, pendant la saison de pêche. Page 531

  • Le brick le Vigilant est parti le 24 mai 1821, de Rochefort pour Saint-Pierre de Terre-Neuve. Page 531

  • Le brick l’Olivier, commandé par M. Begon de la Rouzière, est parti de Lorient le 20 mai 1821. Page 531

  • La flûte la Seine, commandée par M. Pelleport, capitaine de frégate, est partie de Rochefort le 30 mai 1821. Page 532

  • Mort du roi Gia-Loung, Empereur de la Cochinchine. Page 533

  • Saint-Denis, île Bourbon, 27 janvier 1821. Les goélettes de S. M. le Sylphe, le Lis, la Reconnaissance et le Général-Magallon ont quitté notre rade la semaine dernière, pour se rendre à leurs destinations respectives. Page 534

  • Le Sylphe, sous le commandement de M. Eugène Penaud, élève de la marine de 1ère classe, se rend à Colombo sur la côte de Ceylan, à Pondichéry et dans le Bengale. Page 534

  • Le Lis, commandé par M. Lelieur, élève de la marine de 1ère classe, va explorer la mer Rouge et visiter Moka, pour en rapporter des plants de son excellent café. Page 534

  • La Reconnaissance ; commandée par M. Hurly, lieutenant de vaisseau en retraite, porte à Sainte-Marie différents instruments aratoires et de nombreux végétaux qui doivent y être acclimatés. Le lougre le Général-Magallon a été envoyé aux îles Séchelles. Page 534

  • Lettre de M. Leschenault de la Tour, naturaliste du roi dans l’Inde, sur le succès d’un envoi qu’il a fait à Pondichéry, d’une collection de plantes vivantes, et par laquelle il annonce son arrivée à Colombo, île de Ceylan. Page 535

  • Nouveaux détails sur les événements malheureux qui ont eu lieu à Manille pendant les journées des 10 et 11 octobre de l’année 1820. Symptômes et nature de la maladie qui se manifesta dans ce pays. Méthode suivie dans son traitement. Liste des vaisseaux en rade de Cavite à l’époque de la catastrophe, du massacre : le Léman, Français, de Nantes, commandé par M. Brun ; le Cultivateur, Français, de Nantes, commandé par M. Dibart ; Le Nantais, Français, de Nantes, commandé par M. Watier ; l’Espérance, Français, de Bordeaux, commandé par M. Gautrin ; l’Alexandre, Français, de Bordeaux, commandé par M.Estoupe ; l’Orion, Français, de Bordeaux, commandé par M. Perroud ; la Constance, Français, du Havre, commandé par M. Drouault. Page 538

  • Station du Levant pendant l’année 1820 : commandement de M. le Baron Desrotours, capitaine de vaisseau. La corvette du roi l’Espérance, commandée par M. le baron Desrotours est rentrée à Toulon le 12 avril 1821. Pendant le temps que la station a été sous ses ordres, elle s’est composée de la goélette l’Estafette, sous le commandement de M. Robert et de la gabare la Lionne, sous celui de M. Ferrand, l’un et l’autre lieutenants de vaisseau. Page 546

  • Navigation aux côtes des Etats-Unis d’Amérique ; extrait d’une lettre de M. Montaut, lieutenant de vaisseau, commandant la gabare le Chameau, qui partit le 20 mars 1821 de la Basse-Terre (Guadeloupe), pour se rendre à Philadelphie, où il arriva le 13 avril suivant. Page 547

  • Etat des bâtiments à flot au 1er novembre 1820. Page 601

  • Etat des bâtiments en construction au 1er novembre 1820. Page 611

  • Le 5 novembre 1820, le brick du roi l’Isère est entré dans la rivière la Mana (Guyane française). Page 649

  • Relation de la campagne de la goélette de S.M. Le Lys, commandée par M. Lelieur de la Ville-sur-Arce, élève de la marine de 1ère classe, pendant les mois d’Août, Septembre, Octobre et Novembre 1819 ; description des îles Comores, Anjouan, Moelli et Mayotte. Page 652

  • Le vaisseau de Sa Majesté le Colosse, de 74 canons, et la frégate la Galatée, sous les ordres de M. le contre-amiral Jurien, venant du Pérou et du Chili, ont relâché, le 7 avril 1821, à Rio-Janeiro, pour y recevoir des vivres et continuer ensuite leur campagne. Page 664

  • Le vaisseau le Jean-Bart, de 74 canons, commandé par M. de Mélay, capitaine de vaisseau, et la corvette l’Aigrette, commandée par M. Fouque, capitaine de frégate, ont appareillé de Toulon le 27 juin 1821. M. le contre-amiral Jacob a son pavillon sur le Jean-Bart. Page 664

  • Le vaisseau le Breslaw, de 74 canons, commandé par M. Maillard de Liscourt, capitaine de vaisseau, a appareillé de Toulon le 13 juillet 1821. Page 664

  • La frégate la Cléopâtre, commandée par M. Courson de la Ville-Hélio, capitaine de vaisseau, est partie de Brest le 8 juin 1821, pour les mers de l’Inde et de la Chine. Page 665

  • La frégate la Jeanne d’Arc, commandée par M. le vicomte Delamare de Lamellerie, capitaine de vaisseau, est partie de Toulon le 10 juin 1821. Page 665

  • La frégate la Duchesse de Berry, commandée par M. Drouault, capitaine de vaisseau, est partie le 14 juin 1821 de Toulon. Page 665

  • La frégate la Guerrière, commandée par M. Emeric, capitaine de vaisseau, est partie le 19 juin 1821 de Toulon. Page 665

  • La frégate la Clorinde, commandée par M. le baron de Mackau, capitaine de vaisseau, a appareillé le 15 juillet 1821 de la rade de Cherbourg, pour se rendre à Brest. Page 665

  • La frégate la Fleur-de-Lis, commandée par M. le chevalier de Viella, capitaine de vaisseau ; entrée à Toulon le 27 mai, en est sortie le 11 juillet. M. le contre-amiral Halgan, commandant l’escadre du Roi dans le levant, a son pavillon sur cette frégate. Il est accompagné du brick l’Olivier. Page 665

  • La corvette l’Espérance, commandée par M. le baron Desrotours, capitaine de vaisseau, venant de croiser dans la Méditerranée, a relâché à Toulon le 14 juin 1821, et est repartie de ce port le lendemain 15. Page 666

  • Le brick le Rusé, commandé par M. Quernel, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 11 juin 1821. Page 666

  • Le brick le Curieux, commandé par M. le comte d’Oysonville, capitaine de frégate, a appareillé de Brest le 13 juin 1821. Il a relâché à Lisbonne du 19 juin au 1er juillet. Page 666

  • La goélette la Bacchante, commandée par M. Frappaz, enseigne de vaisseau, est partie de Brest pour Madagascar, le 7 juillet 1821.

  • La goélette l’Estaffette, commandée par M. Hargous, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 12 juin 1821. Page 666

  • La flûte la Seine, commandée par M. Pelleport, capitaine de frégate, est partie de Toulon le 4 juillet 1821. Page 666

  • La flûte le Tarn, commandée par M. Bégué, capitaine de frégate, partie de Rochefort le 11 juin 1821, a mouillé à Toulon le 30 du même mois et en est repartie le 13 juillet. Page 667

  • La flûte la Normande, commandée par M. Vergos, lieutenant de vaisseau, est partie de Brest le 8 juin 1821 pour Madagascar. Page 667

  • La flûte la Bonite, commandée par M. Serval, capitaine de frégate, est partie de Toulon le 10 juin 1821. Page 667

  • La flûte le Rhinocéros a été mise à l’eau au Havre le 8 juillet 1821. Page 667

  • La gabare le Loiret, commandée par M. Ricaudy, enseigne de vaisseau, est partie de Toulon le 19 juillet 1821. Page 667

  • La gabare la Lamproie, commandée par M. Savy, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 21 juillet 1821. Page 667

  • La gabare la Truite, commandée par M. Mattérer, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 22 juillet 1821. Page 668

  • La gabare l’Active, commandée par M. Guéau de Reverseaux de Rouvray, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 29 juillet 1821. Page 668

  • La gabare la Panthère, commandée par M. Dupuy, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon le 30 juillet 1821. Page 668

  • La gabare la Bretonne, commandée par M. Gourbeyre, lieutenant de vaisseau, et venant de Cayenne, a mouillé à Brest le 6 juillet 1821. Page 668

  • La gabare la Nantaise, commandée par M. Couhitte, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 17 juillet, venant de Smyrne. Page 668

  • La gabare la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, et venant de Cayenne, est entrée dans le port du Havre le 19 juillet 1821. Elle apporte de l’île Maurice et des Philippines, des plantes très précieuses pour le jardin du roi, à Paris. Page 668

  • Goudron provenant de la fabrication de vinaigre de bois. Page 669

  • Contre la morsure des Serpents et la piqûre des Scorpions, Scolopendres et autres animaux venimeux. 

    Extrait de la Gazette de la Martinique, du 12 mai 1821. Page 675

  • Instruction pour servir à la navigation depuis les côtes de France jusqu’au Sénégal et à Gorée en Afrique ; par M.G. L. Téphany, lieutenant de vaisseau. Page 677

  • Etat général de la population des îles Philippines, dressé d’après le recensement de l’année 1818 ; contenant la classification des îles, arrondissements ou provinces, villes et cantons, individus contribuables, naturels ou métis des deux sexes ; de ceux qui sont exempts par privilège, âge ou maladie ; célibataires des deux sexes ; jeunes gens d’école et enfants aussi des deux sexes, naturels ou métis, Espagnols d’Europe, Espagnols des Philippines, et Espagnols métis ; Maures, Sangleyes ou Chinois chrétiens et infidèles ; Nègres ygorottes convertis ; Indiens ygorottes infidèles, catéchumènes, ylongottes, dumagas, néophytes ; Négrites des monts, Négrites sauvages ; Indiens sauvages, néophytes, ou infidèles, ou soumis ; Carolins et autres castes, comme celles des Négrites alaguètes ; Indiens espagnols, adamites ou adacens, et tous sujets du roi d’Espagne. Page 687

  • Eruption du volcan de l’île de Bourbon le 27 février 1821. Page 693

  • Récapitulation de l’état général des îles Séchelles. Page 694

  • Notice sur la vie et les travaux de M. de La Pérouse. Page 696

  • Garde de la Marine, le 19 novembre 1756, La Pérouse fit ensuite cinq campagnes de guerre sur le Célèbre, la Pomone, le Zéphyr, le Cerf et le Formidable commandé par M. Saint-André du Verger. Dans le même grade, il fit sur le Robuste, trois nouvelles campagnes. Le 1er octobre 1764, il fut promu au grade d’enseigne de vaisseau. En 1765, il est sur la flûte l’Adour; en 1766, sur la flûte le Gave ; en 1767, commandant la flûte l’Adour, en 1768 commandant la Dorothée ; en 1769, commandant le Bugalet ; en 1771, 1772 sur la Belle-Poule ; en 1773, 1774, 1775, 1776, 1777, commandant la flûte la Seine et les Deux-Amis sur la côte de Malabar ; lieutenant depuis le 4 avril 1777. Page 696

  • En 1779, La Pérouse commande l’Amazone qui fait partie de l’escadre aux ordres du vice-amiral d’Estaing. Nommé capitaine le 4 avril 1780, il commande la frégate l’Astrée en croisière avec l’Hermionne, commandée par le capitaine La Touche. En 1781, le gouvernement français forma le projet de prendre et de détruire les établissements des Anglais dans la baie d’Hudson. La Pérouse parut propre à remplir cette mission pénible. Il commandait le Sceptre, de 74 canons, et il était suivi des frégates l’Astrée et l’Engageante, commandées par les capitaines de Langle et La Jaille. Il était destiné à commander l’expédition projetée autour du monde en 1785, dont les préparatifs se faisaient à Brest. Page 696

  • Depuis 1814, de nombreux essais ont été faits pour la recherche des meilleurs moyens de prolonger la durée des bâtiments de la marine royale. Page 731

  • Le vaisseau de Sa Majesté le Breslaw, de 74 canons, commandé par M. Maillard de Liscourt, capitaine de vaisseau, est arrivé à Rochefort le 10 août 1821. Page 733

  • La frégate la Clorinde, commandée par M. le baron de Mackau, capitaine de vaisseau, est partie de Brest le 5 août 1821. Elle se rend à l’Amérique méridionale, et elle passera ensuite dans la mer du Sud. Page 733

  • La frégate la Gloire, commandée par M. Dupotet, capitaine de vaisseau, partie de la Martinique le 15 juillet 1821, est arrivée à Brest le 2 septembre suivant. Sur cette frégate était arboré le pavillon de M. le baron Duperré, contre-amiral, qui, pendant plus de deux ans, a commandé la division navale en station aux Antilles et dans le golfe du Mexique. Page 733

  • Le brick l’Euryale, commandé par M. Villaret-Joyeuse, capitaine de frégate, est rentré à Brest le 17 août 1821. Page 733

  • Le brick le Curieux, commandé par M. le comte d’Oysonville, capitaine de frégate, est rentré à Brest le 28 août 1821, après avoir croisé sur les côtes d’Espagne, de Portugal, aux Açores, et devant Tanger. Page 734

  • La goélette l’Amarante, commandée par M. Caussé, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon pour les mers du Levant, le 3 août 1821. Page 734

  • La flûte le Tarn, commandée par M. Bégué, capitaine de frégate, partie de Toulon le 13 juillet 1821, est arrivée à Rochefort le 6 août suivant. Page 734

  • La flûte la Seine, commandée par M. Pelleport, capitaine de frégate, est partie de Rochefort le 17 août 1821. Page 734

  • La flûte le Golo, commandée par M. Touffet, capitaine de frégate, partie de Smyrne le 19 juillet 1821, est arrivée à Toulon le 15 août suivant. Page 734

  • La flûte la Diligente, commandée par M. Lenormand-Kergré, capitaine de frégate, partie de Brest le 21 avril 1821, est arrivée à la Martinique le 1er juillet suivant, après avoir relâché au Para et à Cayenne. Page 734

  • Notice nécrologique sur M. le comte de Bruyères, vice-amiral, commandant de l’Illustre. Page 735

  • Caractère des Sauvages d’Amérique, traduit de l’anglais. Page 741

  • Le 28 août 1821, la corvette la Pomone a été lancée à l’eau des chantiers de Cherbourg, aux cris de Vive le Roi. Page 752

  • Discours sur les avantages de la pêche, et en particulier sur les moyens de donner, à Calais, plus d’activité et d’extension à la pêche du hareng ; par M. Louis Jacques. Page 753

  • Route suivie, en 1821, par l’expédition anglaise destinée aux découvertes dans les mers du Nord. Page 759

  • Nouvelles reçues du Port Jackson. Page 762

  • Sur la nombreuse et précieuse collection de plantes apportée en France par M. Perrottel sur la gabare du roi la Durance. Page 765

  • Extrait d’un rapport fait à l’administration du Muséum d’histoire naturelle, sur les objets apportés en France par M. le Baron Milius, capitaine de vaisseau, ancien commandant et administrateur pour le Roi à l’île Bourbon. Page 769

  • Tableau historique de la marine française sur les temps antérieurs à l’avènement de Louis XIV sur le trône. Page 771

  • Abrégé historique et chronologique des principaux événements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. Page 780

  • La gabare la Mayenne, commandée par M. Forsans, lieutenant de vaisseau, est partie, le 31 juillet 1821, de Bayonne, pour l’île Bourbon. Page 788

  • La gabare la Nantaise, commandée par M. Lemaigre, enseigne de vaisseau, est partie de Toulon, pour Brest, le 15 août 1821. Page 788

  • La gabare la Panthère, commandée par M. Dupuy, lieutenant de vaisseau, est rentrée à Brest le 2 août 1821. Page 788

  • Le brick le Loiret, commandé par M. Ricaudy, enseigne de vaisseau, est arrivé le 26 août à Toulon, venant de Bône, où il était employé à protéger la pêche du corail dans nos concessions d’Afrique. Page 788

  • Application du thermomètre à la découverte des bancs, des bas-fonds et de l’approche des côtes. Frégate la Junon, en avril 1821, commandée par M. Martinencq, capitaine de vaisseau. Observations thermométriques faites à bord de la frégate du roi la Junon, commandée par M. Martinencq, capitaine de vaisseau, pendant sa traversée des Antilles aux Etats-Unis. Page 810

  • Excursion dans les Etats-Unis du nord et en Canada, pendant les mois de mai, juin et juillet 1821. Page 824

  • Recherches géographiques sur l’intérieur de l’Afrique septentrionale, comprenant l’histoire des voyages entrepris ou exécutés jusqu’à ce jour pour pénétrer dans l’intérieur du Soudan ; l’exposition des systèmes géographiques qu’on a formés sur cette contrée ; l’analyse des divers itinéraires arabes, pour déterminer la position de Tombouctou ; et l’examen des connaissances des anciens, relativement à l’intérieur de l’Afrique ; par Walckenaer, membre de l’Institut, Paris. Page 834

  • Voyage dans l’intérieur de l’Afrique septentrionale, fait en 1818, 1819, et 1820, accompagné de notices géographiques sur le Soudan et le cours du Niger, avec une carte des routes, et des gravures enluminées représentant les costumes des différentes peuplades de l’Afrique du Nord ; par le capitaine Lyon, de la marine royale d’Angleterre, compagnon de feu M. Ritchie. Page 839

  • Voyage fait, en 1819 et 1820, sur les vaisseaux de S.M. Britannique l’Hécla et le Gripper, pour découvrir un passage du nord-ouest de l’Océan atlantique au grand Océan. Page 840

  • Nouvelles de M. Noël de la Morinière, voyageur naturaliste du gouvernement dans le nord de l’Europe. Page 841

  • Théorie nouvelle sur le traitement de la fièvre jaune. Page 851

  • La gabare de S.M. le Tarn est partie de la Martinique le 15 juillet 1819, pour aller passer l’hivernage à Terre-Neuve, où elle est arrivée le 2 août suivant. Page 862

  • Dissertation sur les huîtres vertes de Marennes, avec des observations critiques sur l’opinion de plusieurs naturalistes touchant la reproduction des huîtres en général, et des causes de la couleur verte que ces animaux peuvent acquérir. Page 874

  • Traité sur la salaison des viandes et du beurre en Irlande, et manière de fumer le boeuf à Hambourg. Page 883

  • Gélatine d’os. Page 887

  • Voyage autour du monde, fait dans les années 1803, 1804, 1805 et 1806, par les ordres de S.M.I. Alexandre 1er, empereur de Russie, sur les vaisseaux La Nadiejeda et La Néva, commandés par M. de Krusenstern, capitaine de vaisseau de la marine impériale. Page 890

  • Flore médicale des Antilles, ou histoire naturelle des plantes usuelles des Colonies françaises, anglaises, espagnoles et portugaises ; par M. E. Descourtilz, docteur en médecine de la faculté de Paris, ancien médecin naturaliste du gouvernement à Saint-Domingue, et fondateur du lycée colonial, médecin de l’Hôtel-Dieu de Beaumont en Gâtinais, membre de plusieurs sociétés savantes ; peinte d’après les dessins faits sur les lieux, par M.Théodore Descourtilz. Page 900

  • Avis sur l’entrée du port de Cette. Page 903

  • Smyrne, 26 août 1821. La fête de Saint-Louis n’a pas eu cette année moins de solennité à Smyrne que dans des temps plus calmes. La frégate la Guerrière, montée par M. l’amiral Halgan, est arrivée sur cette rade le 22 de ce mois, revenant de Salonique. Page 906

  • Colonne de Boulogne. Extrait de l’album, octobre 1821. Page 908

  • Mémoire de M. Joseph Hubert, membre de la Société philotechnique de l’île Bourbon, sur la mortalité des bois noirs. Page 910

  • Description d’une Nâtch, à l’occasion d’un mariage dans l’Inde ; par un témoin oculaire. Extrait de la gazette de Bourbon, du 31 mars 1821. Page 915

  • Le vaisseau de Sa Majesté le Colosse, et la frégate la Galatée, sous les ordres de M. le contre-amiral Jurien, sont entrés en rade de Brest le 5 octobre 1821. Le Colosse, commandé par M. de la Bretonnière, capitaine de vaisseau, est reparti de Brest le 19 du même mois pour se rendre à Toulon. Page 918

  • La goélette l’Amarante, commandée par M. Caussé, lieutenant de vaisseau, est arrivée le 24 septembre 1821 à Toulon, venant de Smyrne, d’où elle avait été expédiée le 30 août précédent. Cette même goélette, commandée par M. Rigaud, lieutenant de vaisseau, est repartie de Toulon le 14 octobre pour retourner à Smyrne. Page 918

  • La goélette la Provençale, commandée par M. Bonnefoux, lieutenant de vaisseau, est partie de Bayonne le 21 septembre 1821 pour la Guyanne française, où elle doit stationner. Page 919

  • Le brick le Loiret, commandé par M. Abraham, enseigne de vaisseau, a appareillé, le 24 septembre 1821, de Toulon pour Smyrne. Page 919

  • La goélette l’Iris, commandée par M. Lainé, enseigne de vaisseau, est arrivée, le 6 septembre 1821, à Lorient, venant du Sénégal. Page 919

  • La corvette le Lybio, commandée par M. Ledall de Keréon, lieutenant de vaisseau, est sortie de Toulon le 3 septembre 1821. Page 919

  • La frégate la Junon, commandée par M. de Martinencq, capitaine de vaisseau, venant des Etats-Unis d’Amérique, entrée à Brest le 12 septembre 1821, est partie pour Rochefort le 8 octobre, et y est arrivée le 11. Page 919

  • La corvette le Tarn, commandée par M. Bégué, capitaine de frégate, est partie de Rochefort le 11 octobre pour Toulon. Page 919

  • La Gabare la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, arrivée du Havre à Toulon le 24 août 1821, en est sortie le 3 septembre pour aller sur les côtes des Etats romains, et de là retourner à Rochefort. Page 920

  • La corvette la Diane, commandée par M. de Venancourt, capitaine de frégate, est rentrée à Brest le 11 octobre 1821. Ce bâtiment faisait partie de la division navale qui a stationné à Terre-Neuve pour la protection et la police des marins français occupés à la pêche à la morue. Page 920

  • Suite de l’abrégé historique et chronologique des principaux évènements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages écrits sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours (1673 à 1681). Page 920

  • Précis des principales opérations exécutées par les bâtiments de la marine royale dans le cours de l’année 1821. Sur la frégate la Gloire était le contre-amiral M. le baron Duperré. M. le contre-amiral Jacob est embarqué sur le vaisseau de 74 le Jean Bart. M. l’amiral Jurien est monté sur le vaisseau le Colosse de 74 canons et a sous ses ordres la frégate la Galatée. La frégate la Junon est commandée par M. de Martinencq, capitaine de vaisseau. La Cléopâtre, frégate de 44 canons, est sous le commandement de M. Courson de la Ville-Hélio, capitaine de vaisseau, avec la Moselle, capitaine de frégate, M. Duplessis Parscau. La Clorinde, frégate du premier rang, construite et armée à Cherbourg, est commandée par M. le baron de Mackau. Une division est sous le commandement de M. le baron Roussin, capitaine de vaisseau. Elle est composée de la frégate l’Amazone, de la corvette l’Espérance, du brick le Curieux et de la goélette la Lyonnaise. M. de Venancourt , capitaine de frégate commandait la corvette la Diane et avait sous ses ordres le brick le Vigilant et la gabare la Gironde. La goélette la Torche est commandée par M. Denis, lieutenant de vaisseau, le brick le Loiret lui a été adjoint. Page 933

  • Articles extraits des feuilles périodiques, et qui ont trait aux opérations maritimes exécutées en 1821. Les corvettes du Roi l’Echo, la Lionne, la Nantaise, se trouvaient dans le port de Smyrne, sous le commandement de M. Lenormant de Kergrist, capitaine de frégate. M. le contre-amiral Halgan a arboré son pavillon sur la Guerrière, qui est en rade avec la Jeanne d’Arc, autre frégate et les corvettes l’Echo, la Bonite, l’Ariège, l’Active et la goélette l’Estaffette. La frégate la Fleur de Lis, les bricks l’Olivier, le Rusé, la Truite, la Chevrette, la Lionne, la Lamproie, croisent sur les points où les intérêts du commerce réclament la présence des bâtiments. Le vaisseau le Colosse est commandé par M. de Rosamel, capitaine de vaisseau ; la frégate la Galatée est commandée par M. Collet, capitaine de Vaisseau ; la goélette l’Hirondelle est commandée par M. Ropert, lieutenant de vaisseau. Page 940

  • Notice sur l’île de Terre-Neuve, sur ses habitants, sur sa culture, et sur les moyens d’étendre dans ces parages la pêche de la morue, du saumon, du hareng et de la baleine. Page 953

  • Emploi de fusées à la Congrève pour la pêche de la baleine. Page 966

  • Suite des expériences faites à bord de la frégate du roi La Junon, commandée par M de Martinencq, capitaine de vaisseau, pendant sa traversée des Antilles aux Etats-Unis, et des Etats-Unis en France, relativement à l’emploi du thermomètre pour découvrir les bancs, les bas-fonds et l’approche des côtes. Page 968

  • Expédition arctique des Anglais par terre, commandée par le capitaine Franklin. Page 974

  • Expédition arctique des Anglais par mer, commandée par le capitaine Parry. Page 975

  • Hygiène des Antilles. Page 977

  • Commencement d’une nouvelle colonie anglaise dans l’ancienne Cafrerie, près du cap de Bonne-Espérance. Page 978

  • Exposé de l’état actuel des Missions évangéliques chez les peuples infidèles. Page 981

  • Analyse des travaux de l’Académie Royale des Sciences de l’Institut de France pendant l’année 1820, en ce qui intéresse la marine et les colonies. Page 988

  • La corvette la Sapho, commandée par M. Delasalle d’Harader, capitaine de vaisseau, est partie, le 15 octobre 1821, de Fernambouc pour Cayenne. Page 999

  • La gabare la Lionne, commandée par M. Ferrand, lieutenant de vaisseau, est entrée à Toulon le 20 novembre 1821, venant du Levant. Page 999

  • Le vaisseau le Colosse, commandé par M. de la Bretonnière, capitaine de vaisseau, est entré à Toulon le 29 novembre 1821. Page 999

  • La corvette l’Ariège, commandée par M. Delueil, capitaine de frégate, est entrée à Toulon le 10 novembre 1821, venant de Smyrne. Page 999

  • La corvette la Cornaline, commandée par M. Boniface, capitaine de frégate, est partie de Toulon, portant à Constantinople l’ambassadeur de France. Page 999

  • La corvette la Seine, commandée par M. Gizolme, capitaine de frégate, est arrivée de Toulon à Rochefort le 11 novembre 1821. Page 999

  • La gabare la Chevrette, commandée par M. Gay, lieutenant de vaisseau, est entrée à Toulon le 1er décembre, venant du Levant. Page 999

  • Le brick le Loiret, commandé par M. Abraham, enseigne de vaisseau, est entré à Toulon le 27 novembre, venant du Levant. Page 999

  • La corvette la Torche, commandée par M. Denis, lieutenant de vaisseau, est entrée à Toulon le 12 novembre 1821. Page 999

  • La goélette la Levrette, commandée par M. Robert Lefèvre, est entrée à Toulon le 14 novembre 1821. Page 999

  • Mémoire sur les moyens à employer pour la conservation et la culture des végétaux en mer, pendant les voyages de long cours, par M. Perrotet, botaniste-cultivateur, et voyageur de Gouvernement. Page 1002

  • Exposition raisonnée de la législation commerciale, et examen critique du Code de Commerce ; par M. Emile Vincens, ancien négociant, chef de division adjoint et chef du bureau du commerce au Ministère de l’Intérieur. Page 1007

  • Barrique de sauvetage. Moyen inventé en 1817 par Thomas Grant, de Plymouth. Moyen qui a servi avec succès dans plusieurs naufrages. Page 1012

  • La division navale destinée à remplacer les bâtiments qui étaient en station sur les côtes du Brésil, est partie de Brest, le 28 octobre 1821, sous les ordres de M. le Baron Roussin, capitaine de vaisseau. Elle est composée, de la frégate l’Amazone, commandée par M. le Baron Roussin ; de la corvette l’Espérance, commandée par M. Massieu de Clerval, capitaine de frégate ; du brick le Curieux, commandé par M. le Comte d’Oysonville, capitaine de frégate ; et de la goélette la Lyonnaise, commandée par M. Regnault de la Susse, lieutenant de vaisseau. Page 1012

  • Le brick le Vigilant, commandé par M. Montagnès de la Roque, enseigne de vaisseau, a effectué son retour de Terre-neuve à Rochefort, le 21 octobre 1821. Page 1012

  • Ouragan éprouvé à la Guadeloupe le 1er septembre 1821. Page 1013

  • Suite de l’Abrégé historique et chronologique des principaux évènements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. (1682 à 1694). Page 1035

  • 2ème supplément au nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1819. Page 1056

  • 1er supplément au nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1820. Page 1058

  • Nécrologe des fonctionnaires et des officiers du département de la marine et des colonies pour l’année 1821. Page 1064

  • Le brick le Railleur, commandé par M. Arnous, capitaine de frégate et la corvette la Gloriole, sous le commandement de M. Duhaut-Cilly, lieutenant de vaisseau, sont entrés à Brest le 12 septembre 1821, venant des Antilles. Page 1072

  • Reconnaissance hydrographique des côtes occidentales de France ; campagne de 1821, par M. Beautemps-Beaupré, ingénieur hydrographe en chef de la marine, qui avait sous ses ordres les goélettes la Recherche, l’Astrolabe et le Joubert. Page 1073

  • La Société de Géographie au bureau composé de M. le marquis de Laplace, Président ; M. le comte de Rosily, 1er Vice-président ; M. le vicomte de Chateaubriant, 2ème Vice-président ; M. le comte Pastoret, Secrétaire ; M. le baron Ternaux, 1er Scrutateur ; M. le baron Benjamin Delessert, 2ème Scrutateur ; M. Chapelier, Trésorier ; M. Champollion-Figeac, Bibliothécaire-archiviste. Page 1074

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML