Police plus grandePolice plus petite

Année 1822 (tome 2)

Imprimer la page
  • Observations sur les dimensions des vaisseaux et des frégates dans la marine française, par M. Tupinier, Directeur des Constructions navales. Page 1

  • Instructions auxquelles devront se conformer les Officiers chargés de montres marines. Page 88

  • Rapport fait en 1788, par M. Truguet, Major de vaisseau, sur les cartes marines levées par lui dans les mers du Levant. Page 105

  • Institut royal de France. Observations sur l’influence du commerce maritime, relativement à la force navale. Page 117

  • Le vaisseau l’Agamemnon, commandé par M. le chevalier de Cheffontaines, capitaine de vaisseau, est parti de Toulon pour Brest le 19 juin 1822. Page 120

  • Le vaisseau le Colosse, commandé par M. de la Bretonnière, capitaine de vaisseau, est parti de Toulon le 24 juin 1822. Page 120

  • La frégate la Duchesse de Berry, commandée par M. Drouault, capitaine de vaisseau, est arrivée le 28 juin à Lorient, venant de la Martinique, d’où elle était partie le 24 mai 1822. Page 120

  • La frégate la Guerrière, commandée par M. Emeric, capitaine de vaisseau, est arrivée à Toulon le 7 juillet 1822. Page 120

  • Le brick le Sylène, commandé par M. Gratien de Commore, lieutenant de vaisseau, est arrivé de Lorient à Brest le 8 juillet 1822. Page 120

  • La corvette l’Egérie, commandée par M. Béhic, capitaine de vaisseau, est arrivée à Brest le 29 juin 1822. Page 120

  • La corvette de charge la Salamandre, commandée par M. Gigaux de Grandpré, est partie le 26 juin 1822, de Toulon pour le Levant. Page 120

  • Précis historique sur la ville et le port de Rochefort, par R.P. Lesson, pharmacien de 2ème classe de la marine. Page 121

  • De la bouée de sonde, pour la recherche des courants. Page 136

  • Suite des expériences thermométriques pour découvrir les bancs, les bas-fonds et l’approche des côtes à bord de la frégate la Junon. 10 juin 1822. Page 139

  • Améliorations dans la fabrication des toiles à voile ; traduit du journal anglais le New-times, janvier et mai 1822. Page 142

  • Langue télégraphique universelle, ou Code de signaux adopté dans la marine marchande d’Angleterre, et transmis, par ordre du gouvernement britannique, aux commandants de tous les bâtiments du roi, pour servir de communication avec tous les bâtiments marchands, adapté à l’usage du commerce maritime de France ; par E. et M. Luscombe, Agents de Lloyd. Page 147

  • Extrait de l’introduction au voyage autour du monde, du capitaine russe Kotzebue, par M. de Krusenstern. Page 150

  • Vernis pour préserver le fer de la rouille. Page 151

  • Salubrité du climat de Gorée ; conduite à tenir, pour la santé des équipages, par les bâtiments que le peu de sûreté de la rade force à gagner le large. Extrait du rapport de M. Martel, chirurgien de la gabare la Cauchoise, pendant son séjour à la côte d’Afrique dans les années 1821 et 1822. Page 152

  • Observations sur la culture du poivrier dans les îles de Java et Sumatra, et sur l’utilité dont elle serait dans les colonies françaises. Page 154

  • Douanes étrangères. Commerce avec les Puissances du Nord, commerce avec la Chine par la voie de la Russie. Page 162

  • Questions de droit administratif, par M. le baron de Cormenin, maître des requêtes au Conseil d’état. Page 167

  • Discours sur l’état de la Géographie dans le moyen âge, par M. Roux, membre de la commission centrale de la Société de géographie ; lu à la séance générale du 22 mars 1822. Page 171

  • Naufrage du navire hollandais la Margaretha-Lorencia, sur les côtes de Bretagne, vers Plounéour-Trez le 11 avril 1822. Page 183

  • Relation succincte de la guerre qui a eu lieu en 1820, entre Radama, roi des Ambaniandroux ou Amboi-Lambo, dans la partie orientale de Madagascar, et Ramitra, roi des Saclaves, qui habitent les cantons de l’intérieur de l’île. Page 184

  • Suite de l’abrégé historique et chronologique des principaux événements, qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. 1778 à 1779. Page 187

  • Observations sur l’île de Fernando-Po et sur ses habitants, faites en 1821, par le capitaine Kelly, commandant la goélette anglaise le Pheasant. Page 218

  • Expéditions et voyages les plus récents des Anglais vers l’intérieur de l’Afrique, par le nord, par le sud et par l’ouest. (Août 1822). Page 221

  • Exploration des côtes de la Mer Glaciale, par le baron Wrangel, et observations sur celle de la côte nord-ouest d’Amérique. Conjectures sur la rencontre des capitaines Franklin et Parry en 1822. Page 229

  • Voyages scientifiques, M. Cailliaud en Egypte, M. Gaubert à Madagascar, M. Hugot à Rome. Page 236

  • Réflexions sur la cause qui fait crever le canon d’un fusil ou d’un pistolet lorsqu’il est chargé à poudre, sans qu’on ait forcé cette poudre en bas vers la culasse par une bourre, et sur l’influence que les variations atmosphériques peuvent exercer relativement à la force des poudres ; par M. de Lovenörn, contre-amiral de la marine danoise,… Page 240

  • Réponses à quelques objections élevées contre la proposition d’accroître les dimensions des bâtiments de guerre. Page 244

  • Balance du commerce en France pour l’année 1820. Aperçu de celle de 1821. Page 268

  • La goélette la Levrette, commandée par M. Robert Lefèvre, lieutenant de vaisseau, entrée à Toulon le 6 juin 1822, en est repartie le 7 juillet pour le Levant. Page 273

  • La goélette le Momus, commandée par M. Villeneau, lieutenant de vaisseau, est arrivée du Sénégal à Toulon le 30 juin 1822. Page 273

  • La gabare du roi la Ménagère, commandée par M. Billeust de Saint-George, enseigne de vaisseau, est arrivée le 5 juillet 1822 du Sénégal à Lorient. Page 273

  • La gabare la Chevrette, commandée par M. Gouyon, lieutenant de vaisseau, partie le 11 février 1822 de Toulon pour Rio-Janeiro, où elle a mouillé le 14 avril suivant, en est repartie le 12 mai, n’a relâché qu’à Bahia et est rentrée à Toulon le 31 juillet. Page 273

  • La gabare du roi la Panthère, commandée par M. Maquet, lieutenant de vaisseau, est partie, le 15 juillet 1822, de Rochefort pour le Brésil. Page 274

  • La gabare du roi la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, est partie, le 15 juillet 1822, de Rochefort pour le Brésil. Page 274

  • La gabare la Nantaise, commandée par M. Lemaigre, lieutenant de vaisseau, est partie le 15 juillet 1822, de Rochefort pour le Brésil. Page 274

  • La corvette de charge le Libyo, commandée par M. le Gall de Keréon, lieutenant de vaisseau, est arrivée de Toulon à Rochefort le 15 juillet 1822. Page 274

  • La goélette l’Amarante, commandée par M. Rigaud, lieutenant de vaisseau, partie de Smyrne le 15 juin 1822, est arrivée à Toulon le 10 juillet suivant. Page 274

  • Le Rhinocéros, transport de 900 tonneaux, commandé par M. Bosc, lieutenant de vaisseau, est parti de Rochefort, le 15 juillet 1822, pour Toulon. Page 274

  • La gabare le Loiret, commandée par M. Abraham, enseigne de vaisseau, est partie, le 22 juillet 1822, de Toulon pour le Levant. Page 275

  • La corvette de charge la Cornaline, commandée par M. le chevalier Boniface, capitaine de frégate, partie de Smyrne le 8 juillet 1822, est arrivée à Toulon le 2 août suivant. Page 275

  • Le vaisseau l’Agamemnon, parti de Toulon le 19 juin 1822, sous le commandement de M. de Cheffontaines, capitaine de vaisseau, est arrivé à Brest le 23 juillet suivant. Page 275

  • Les goélettes la Philomèle et la Gloriole ont été lancées à l’eau à Bayonne le 2 août 1822. Page 275

  • La corvette l’Hébé, de vingt caronades de 24 et six canons de 12, a été mise à l’eau au Havre le 5 août 1822. Page 275

  • La goélette la Gazelle, commandée par M. Lalande, lieutenant de vaisseau, est partie de Bayonne, le 5 août 1822, pour se rendre à Brest. Page 275

  • Une division sous les ordres de M. le baron Hamelin, contre-amiral, et composée du vaisseau le Colosse, commandé par M. de la Bretonnière, capitaine de vaisseau ; de la frégate la Guerrière, commandée par M. Lemarant, capitaine de vaisseau ; de la frégate la Thétis, commandée par M. le baron de Bougainville, capitaine de vaisseau ; et de la corvette l’Echo, commandée par M. Bourdé de la Ville-Huet, capitaine de frégate, est sortie de Toulon le 31 juillet 1822. M. le contre-amiral Hamelin a mis son pavillon sur le Colosse. Page 276

  • Une seconde division, commandée par M. Meynard de la Farge, et composée du vaisseau le Jean-Bart, du brick le Génie, commandé par M. Maud’huy, lieutenant de vaisseau, et du brick le Système, commandé par M. Gratien de Comore, lieutenant de vaisseau, est partie de Brest le 5 août 1822. Ces deux divisions vont évoluer près des côtes d’Italie et de Barbarie. Page 276

  • Départ de la corvette la Coquille. La corvette la Coquille, commandée par M. Duperrey, lieutenant de vaisseau, qui était depuis quelques mois en armement à Toulon, est partie de ce port, le 11 août 1822 ; elle va faire un voyage dont on doit attendre des résultats intéressants pour les progrès de la géographie et pour les sciences physiques. Page 276

  • Extrait des deux rapports faits à S. Exc. le ministre de la marine, sous les timbres Ports et Colonies, par M. le capitaine de vaisseau Philibert, commandant l’expédition d’Asie constituée du Rhône et de la Durance, partie de la rade de l’île d’Aix vers la Guyane, l’île du Père, l’île Maurice, Java et Manille. Page 281

  • Relation de la reconnaissance hydrographique de la côte occidentale du golfe de la Syrte, en Libye, en 1821 ; par M. Barral, lieutenant de vaisseau. Page 332

  • Traversée de l’Aguadille (à la pointe nord-ouest de Porto-Rico), jusqu’à la Havane, en longeant au nord les îles de Saint-Domingue et de Cuba ; et retour de la Havane en Europe, année 1822, à bord de la frégate du roi la Junon. Page 346

  • Le commerce oriental, ou exposé général et authentique du commerce de différentes nations européennes, et particulièrement de la compagnie des Indes d’Angleterre avec l’Inde, la Chine et le Japon, et toutes les contrées à l’est du cap de Bonne-Espérance, depuis la découverte de ce cap jusqu’à nos jours : traduit de l’Anglais de Will Milburn, employé supérieur de la Compagnie des Indes d’Angleterre, par M. Alex. de Rosily. Page 365

  • Mémoires qui ont concouru à la solution des questions proposées en 1820 par son Excellence le ministre de la marine, relativement au meilleur système de charpente à adopter pour les vaisseaux, et à la formation d’un mât de hune d’assemblage. Page 366

  • Suite de l’abrégé historique et chronologique des principaux évènements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. 1780 et 1781. Page 371

  • Série de phrases françaises mises en idiome arabe, à l’usage des personnes qui auraient le malheur de faire naufrage sur une côte où l’on parle cette langue, et principalement sur les côtes septentrionales et occidentales de l’Afrique. Page 404

  • Lettre du capitaine Kay, relative à l’emploi des fusées à la congrève pour la pêche de la baleine. Page 411

  • Exploration de la côte orientale du Groenland, par M. le capitaine Scoresby, pendant l’année 1822. Page 412

  • Voyage à l’Oasis de Thèbes, et dans les déserts situés à l’Orient et à l’Occident de la Thébaïde, fait pendant les années 1815, 1816,1817 et 1818, par M. Frédéric Caillaud (de Nantes), rédigé et publié par M. Jomard de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, suivi, 1° du Voyage à l’oasis de Dakel, par M. le chevalier Drovetti, consul général de France en Egypte ; 2° du journal du premier voyage de M. Caillaud en Nubie ; 3° de recherches sur les oasis, sur les mines d’émeraudes, et sur l’ancienne route du commerce entre le Nil et la mer Rouge. Page 414

  • Un capitaine de la marine des Etats-Unis a terminé, cette année (1822), un appareil qui, adapté au cabestan des vaisseaux, ajoute une force étonnante à cette machine, soit pour arracher une ancre d’un fond tenace, soit pour tout autre objet qui demande l’emploi d’une force extraordinaire. Page 415

  • La frégate la Médée, commandée par M. le chevalier de Rigny, capitaine de vaisseau, partie de Smyrne le 12 août 1822, est arrivée à Toulon le 13 septembre suivant. Depuis le 28 mars, époque de son départ de France, cette frégate a successivement mouillé à Naples, à Palerme, et sur presque tous les points de l’archipel. Elle a parcouru deux fois les côtes de la Caramanie, celles de Syrie et d’Egypte. Page 480

  • La frégate la Jeanne-d’Arc, commandée par M. le vicomte de la Mellerie, capitaine de vaisseau, est partie de Toulon le 30 septembre pour Rochefort, d’où elle est repartie pour le Levant. Page 480

  • La division sous les ordres, de M. le contre-amiral Hamelin, composée du vaisseau le Colosse, des frégates la Guerrière et la Thétis, partie de Brest le 31 juillet 1822, et qui a évolué sur les côtes d'Italie et de Barbarie, est rentrée le 24 septembre à Brest, où elle continue ses exercices et ses manoeuvres d'instruction avec les bâtiments qu’elle a trouvés sur la rade, et qu’elle avait eu l’ordre de rallier. Page 480

  • Le brick l’Euryale, commandé par M. Bazoche, capitaine de frégate, parti de Terre-Neuve le 10 octobre 1822, en direction de Brest. Page 480

  • Le brick le Vigilant, commandé par M. Allègre (Félix-Augustin), parti de Terre-Neuve le 11 septembre, est arrivé en rade de l’île d’Aix, le 8 octobre 1822. Page 481

  • La gabare la Ménagère, commandée par M. Billeheust de Saint-Georges, partie de Rochefort le 1er septembre 1822 pour Toulon, est sortie de ce dernier port le 11 octobre pour retourner à Rochefort. Page 481

  • La gabare la Charente, commandée par M. Wormeselle, lieutenant de vaisseau, est partie de Toulon, le 7 octobre pour Civita-Vecchia. Page 481

  • La gabare le Bayonnais, commandée par M. Barreaut, lieutenant de vaisseau, est arrivée de Bayonne à Rochefort, le 10 octobre 1822. Page 481

  • La gabare le Loiret, commandée par M. Abraham, enseigne de vaisseau, partie de Smyrne le 2 septembre, est arrivée à Toulon le 30 du même mois. Page 481

  • La corvette l’Egérie, commandée par M. Behic, capitaine de frégate, est partie le 1er septembre de Brest pour Halifax. Page 481

  • La corvette de charge le Lybio, commandée par M. Le Dall de Kéréon, capitaine de frégate, est partie de Rochefort, le 2 septembre 1822, pour l’Ile-de-Bourbon. Page 482

  • La frégate la Sapho, commandée par M. Lamarche, capitaine de frégate, arrivée à Toulon le 9

  • septembre, en est repartie le 14 pour le Levant. Page 482

  • La corvette la Diligente, commandée par M. Gautier, capitaine de frégate, partie de Brest le 28 septembre, est arrivée à Rochefort le 2 octobre. Page 482

  • La corvette de charge la Bonite, commandée par M. Maillard de Liscourt, capitaine de frégate, est partie de Toulon, le 21 octobre 1822, pour se rendre à Rochefort. Page 482

  • La goélette la Gazelle, commandée par M. Lalande, capitaine de frégate, partie de Brest, le 12 septembre 1822, pour Toulon, où elle est arrivée le 29, a appareillé le 6 octobre de ce dernier port pour le Levant. Page 482

  • La canonnière la Foudre, commandée par M. Marchand, enseigne de vaisseau, employée à la police sanitaire, est rentrée à Toulon le 8 octobre 1822. Page 482

  • Applications de géométrie et de mécanique à la Marine, pour faire suite aux développements de géométrie ; par Charles Dupin, officier supérieur au corps du Génie maritime, et membre de l’Institut. Page 483

  • De l’expédition arctique des Anglais par mer et par terre. Page 491

  • Retour en Cochinchine de M. Chaigneau ; état de notre commerce dans ce pays. Page 495 Voyage de Son Exc. M. le marquis de Clermont-Tonnerre, ministre de la marine et des colonies, dans quelques-uns des ports de la Manche et de l’Océan. Page 497

  • Langue télégraphique universelle, ou code de signaux adopté par les marines marchandes de France et d’Angleterre, et transmis par ordre des deux gouvernements aux officiers des deux marines royales, pour servir à leur communication avec les navires marchands ; par Edmond et Matthieu Luscombe, agents de Lloyd pour les ports de la Seine et dépendances. Page 501

  • Naufrage de la frégate l’Africaine, commandée par le capitaine de vaisseau Epron, le 16 mai 1822, sur l’île de Sable, à cinquante lieues de la Nouvelle-Ecosse. Page 505

  • Relation abrégée d’un voyage aux Indes orientales par M. Leschenault de la Tour, sur la corvette la Licorne, naturaliste du Roi et chevalier de la Légion d’Honneur, lue à l’Académie des Sciences, le 9 septembre 1822. Page 516

  • Extrait d’une lettre de Darmouth, en date du 2 septembre 1822, adressée au comité Lloyd, et contenant des observations sur les causes des naufrages qui ont eu lieu depuis peu d’années sur les côtes de Terre-Neuve, et sur les moyens de les éviter. Page 542

  • Nouvelles de la corvette du roi la Coquille. Cette corvette, partie de Toulon le 11 août 1822, a relâché, le 28 du même mois, à Sainte-Croix de Ténériffe. La Coquille est repartie, le 1er septembre, pour continuer son voyage de circumnavigation. Page 545

  • Notice nécrologique sur Raphael-Aimé-Fortuné Ferrand, lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint- Louis et de la légion d’honneur naquit à Toulon le 12 septembre 1783. A 14 ans, il s’élança sur l’élément où il devait se distinguer et mourir. En 1797, il s’embarqua, pour la première fois, sur la frégate l’Alceste, en qualité d’aspirant de seconde classe. Il passa ensuite successivement sur les vaisseaux l’Orient et le Tonnant. Au commencement de 1800, il fut admis au grade d’aspirant de première classe. Embarqué puis débarqué de la corvette la Badine à Brest, il passa à bord du vaisseau le Berwick. En 1803, il fut promu au rang d’enseigne de vaisseau et embarqua sur l’aviso le Saint-Philippe. Il passa ensuite sur le Bucentaure, puis sur la Cornélie. Le 15 mai 1810, il reçut l’ordre de prendre le commandement du brick l’Esther. De retour en France, il fut nommé lieutenant de vaisseau et passa successivement sur les vaisseaux le Wagram, le Majestueux et le Montebello. En 1814, il s’embarqua sur la frégate la Junon. Il passa ensuite à bord de la gabare l’Emulation. En 1818, il embarqua sur la flûte l’Ariège. En 1820, il prit le commandement de la Lionne ; puis il se rangea sous les ordres du capitaine de la corvette l’Echo, M. Kergrist. Il embarqua enfin sur la Guerrière, à bord de laquelle il est mort en mer le 17 juin 1822, regretté de tous ses chefs et de ses nombreux amis. Page 551

  • De l’influence des Croisades sur la navigation et le commerce (Extrait de L’histoire des Croisades par M. Michaud, de l’Académie française, Paris 1822). Page 554

  • Sur l’atterrage de Saint-Pierre de Terre-Neuve. Page 559

  • Sur une espèce de sangsue indigène à Terre-Neuve et qu’il peut être utile d’embarquer sur les vaisseaux du roi ultérieurement destinés pour les Antilles. Page 561

  • Découverte de l’île Elisabeth.- Extrait du Journal d’un voyage fait à l’île Pitcairn, par le capitaine Henry Ring, en 1819. Page 562

  • Sur l’ascension des nuages dans l’atmosphère ; par M. A. Fresnel. Page 565

  • Note sur la navigation de l’embouchure de La Plata, extraite de la correspondance de M. le contre-amiral Jacob, à bord du vaisseau le Jean Bart (octobre 1821). Page 568

  • Suite de l’abrégé historique et chronologique des principaux événements qui se trouvent consignés dans les différents ouvrages publiés sur les guerres maritimes de la France, depuis 1643 jusqu’à nos jours. De 1782 à 1783. Page 572

  • La frégate l’Antigone, commandée par M. Ducrest de Villeneuve, capitaine de vaisseau, est arrivée à Brest le 31 octobre 1822. Page 617

  • La frégate la Médée, commandée par M. le chevalier de Rigny, capitaine de vaisseau, est arrivée à Toulon le 4 novembre 1822. Page 618

  • La frégate la Vestale, commandée par M. Simonot, capitaine de vaisseau, est partie le 9 décembre 1822 pour les Antilles. Page 618

  • La frégate la Thétis, commandée par M. le baron de Bougainville, capitaine de vaisseau, est partie de Brest le 19 décembre 1822. Page 618

  • La frégate l’Astrée, commandée par M. Grivel, capitaine de vaisseau, est arrivée à Rio-Janeiro le 27 août. Page 618

  • La corvette la Pomone, commandée par M. Fleuriau, capitaine de frégate, est arrivée à Rio-Janeiro le 27 août 1822. Page 618

  • La corvette de chasse la Salamandre, commandée par M. Gigaux de Grandpré, capitaine de frégate, est arrivée du Levant à Toulon le 12 décembre 1822. Page 619

  • La corvette l’Hébé, commandée par M. Latreyte, capitaine de vaisseau, partie du Havre le 6 décembre 1822, est arrivée le 14 à Brest. Page 619

  • La corvette de charge la Mazette, commandée par M. Galabert, capitaine de frégate, est partie de Rochefort le 9 décembre 1822, pour les Antilles. Page 619

  • La corvette la Sapho est arrivée à Brest le 9 décembre 1822, commandée par M. Lamarche, capitaine de frégate. Page 619

  • Le brick l’Euryale, commandé par M. Bazoche, capitaine de frégate, parti de Terre-Neuve le 10 octobre 1822, est arrivé le 21 du même mois à Brest. Page 619

  • Le brick le Sylène, commandé par M. Gratien de Commore, est parti de Lorient pour Toulon le 11 décembre 1822. Page 619

  • Le brick le Génie, commandé par M. Maudhuy, lieutenant de vaisseau, est parti de Brest pour la Martinique le 10 décembre 1822. Page 620

  • Le brick le Rusé, commandé par M. de Moges, lieutenant de vaisseau, est parti de Toulon le 9 décembre 1822 pour les Antilles. Page 620

  • La goélette la Levrette, commandée par M. Lefèvre, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Toulon le 31 octobre. Page 620

  • La goélette l’Amarante, commandée par M. Rigaud, lieutenant de vaisseau, partie le 17 octobre de Smyrne, est arrivée à Toulon le 19 novembre. Page 620

  • La goélette la Béarnaise, commandée par M. Bourdais, lieutenant de vaisseau, partie le 18 septembre 1822 de la Martinique, est arrivée le 26 octobre à Brest. Page 620

  • La goélette l’Hirondelle, commandée par M. de Parnajon, lieutenant de vaisseau, est partie le 9 décembre de l’île d’Aix pour le Brésil. Page 620

  • La gabare la Durance, commandée par M. Lemer, lieutenant de vaisseau, partie de Rio-Janeiro le 27 septembre, est arrivée à Rochefort le 20 novembre. Page 621

  • La gabare la Panthère, commandée par M. Maquet, capitaine de frégate, est arrivée à Rio-Janeiro le 17 septembre. Page 621

  • La gabare la Ménagère, commandée par M. Billeheust de Saint-Georges, partie de Toulon le 11 octobre, est arrivée à Rochefort le 16 novembre. Page 621

  • La gabare la Nantaise, commandée par M. Lemaigre, enseigne de vaisseau, partie de Rochefort le 15 juillet, est arrivée à Rio-Janeiro le 17 septembre. Page 621

  • La gabare le Loiret, commandée par M. Abraham, enseigne de vaisseau, est partie de Toulon pour Smyrne le 30 octobre. Page 621

  • La gabare la Charente, commandée par M. Wormeselle, lieutenant de vaisseau, est arrivée à Rochefort le 1er décembre. Page 621

  • Le transport le Rhinocéros, commandé par M. Bosc, lieutenant de vaisseau, est parti le 21 novembre de Toulon pour Rochefort. Page 622

  • Le transport le Vigilant, commandé par M. Allègre, parti de Terre-Neuve le 11 septembre, est arrivé à Rochefort le 8 octobre. Page 622

  • Société de géographie. Page 622

  • Encouragements de la culture du cotonnier dans la colonie du Sénégal. Page 634

  • Situation de la marine de Portugal. Page 636

  • Nécrologie des fonctionnaires et des officiers (1820 et 1821). Page 638

Accès rapide
Prédiction de marée Groupe d'avis aux navigateurs (GAN) Informations nautiques Catalogue des cartes Espace de diffusion Portail data.shom.fr
Catalogue PPML
Catalogue PPML