LES PRÉVISIONS OCÉANOGRAPHIQUES CÔTIÈRES

RÉGION DU COPERNICUS MARINE SERVICE : ZONE IBÉRIQUE-GASCOGNE-IRLANDE                                                     

DOMAINES D'APPLICATION : SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION GESTION DES ZONES CÔTIÈRES

                                              

 

LE SERVICE DE PRÉVISIONS OCÉANOGRAPHIQUES CÔTIÈRES DU Shom :

Le service propose une plateforme en ligne innovante pour la visualisation, l’exploitation et la diffusion des prévisions côtières du Shom et de Méteo-France.

Cette capacité nationale de prévision océanographique côtière permet de répondre aux besoins spécifiques et grandissants des politiques publiques maritimes et des usagers de la mer publics ou prives.

Les utilisateurs de data.shom.fr disposent d’une offre complète de prévisions côtières, issues des modelés du Shom et de Méteo-France, utiles à la planification de leurs activités nautiques professionnelles ou de loisir :

Météorologie (vent, pression atmosphérique), vagues (hauteur, période), niveaux d'eau (hauteur totale, surcote météorologique), courants de surface horaires, température et salinité de l'eau. Les moyennes journalières de température, salinité et courants sont également disponibles en 3D sur toute la colonne d’eau.

Le service propose 2 modes de consultation :

  • un accès aux cartes de prévisions à partir du catalogue de prévisions pour identifier les zones d’intérêt,
  • un accès aux océanogrammes en cliquant sur la carte pour compiler à cet endroit les prévisions sur 4j les plus résolues disponibles.

Grace aux technologies web, les prévisions océanographiques peuvent être affichées et analysées directement en ligne et de manière interactive. De plus, elles peuvent être combinées aux produits du Shom déjà présents sur le portail : fonds cartographiques, bathymétries HR, atlas de courants de marée, limites juridiques et zones d’intérêts…

cartes de prévisions

UTILISATION DES PRODUITS DU COPERNICUS MARINE SERVICE :

 

- Initialisation et forçage aux frontières :

Les paramètres hydrodynamiques (courants, température et Salinité de l’eau) sont issus des modèles côtiers HYCOM3D couvrant les façades Manche-Atlantique et Méditerranée opérés par le Shom sur son calculateur aquarium basé sur le site de Toulouse.

Or, pour fonctionner, ces modèles hydrodynamiques 3D ont besoin de forçages aux différentes interfaces :

  • A l’interface Large-Côtier, appelée « frontières ouvertes », les modèles du Shom s’appuient sur les sorties quotidiennes du modèle global du Copernicus Marine Service au 1/12° référencé GLOBAL_ANALYSIS_FORECAST_PHYS_001_024. En particulier, la ré-analyse hebdomadaire avec assimilation d’observations météo-océanographiques permet de recaler les prévisions au plus près de la réalité.
  • A l’interface Océan-Atmosphère, les modèles du Shom utilisent les sorties du modèle ARPEGE0.1° de Météo-France.
  • A l’interface Océan-continent, les modèles du Shom intègrent l’apport d’eau douce des grands fleuves continentaux en utilisant les observations de débit fournies par les organismes de prévisions des crues et à défaut des climatologies.

Forçage des modèles océanographiques côtiers, Shom

Illustration des forçages nécessaires au calcul des prévisions côtières du Shom

- Validation et qualification des modèles :

Afin de qualifier la production aval et identifier les axes d’amélioration des modèles, il est nécessaire de pouvoir comparer les prévisions avec les observations en proche temps réel ou à défaut en temps différé.

Ces observations sont de différents types (SST Satellite, profils T/S dont ARGO, houle, hauteur d’eau, courant de surface radar HF,..) et sont produites par une multitude d’organismes différents (En France, CNES, CLS, Ifremer, CEREMA, Météo-France, Shom,…) ce qui complique considérablement leur collecte pour un opérateur isolé. Grâce aux efforts du Copernicus Marine Service, cette action est considérablement simplifiée en proposant un portail unique donnant accès à différents jeux de données regroupant ces observations (Satellite et In situ) aux échelles globales et/ou régionales.

En particulier, pour la validation de sa production aval, le Shom utilise les produits du catalogue Copernicus Marine Service suivants :

En température de surface (SST) satellite :


- SST Global satellite OSTIA, référencée SST_GLO_SST_L4_NRT_OBSERVATIONS_010_001,
- SST Europe L3 et LA, référencées respectivement SST_EUR_SST_L3C_NRT_OBSERVATIONS_010_009_b et SST_GLO_SST_L4_NRT_OBSERVATIONS_010_014,


En observations In situ :


- Observations in situ à l’échelle globale diffusées en proche temps réel, référencées INSITU_GLO_NRT_OBSERVATIONS_013_030,
- Observations in situ en zone IBI diffusées en proche temps réel, référencées INSITU_IBI_NRT_OBSERVATIONS_013_033,
- Observations in situ en zone Méditerranée diffusées en proche temps réel, référencées INSITU_MED_NRT_OBSERVATIONS_013_035.

- Assimilation d'observations dans les modèles :

En effet, le Shom développe des modèles avec assimilation de données qui utilisent, en plus des produits cités ci-dessus, les produits d’altimétrie suivants :

En Altimétrie satellite :


- Observations d’altimétrie satellite diffusées en proche temps-réel, référencée SEALEVEL_GLO_PHY_L4_NRT_OBSERVATIONS_008_046,
- Observations d’altimétrie satellite réanalysées diffusées en temps différé, référencée SEALEVEL_GLO_PHY_L4_REP_OBSERVATIONS_008_047,
- Observations d’altimétrie satellite destinées à l’assimilation, référencée SEALEVEL_EUR_PHY_ASSIM_L3_NRT_OBSERVATIONS_008_043.

 

 

ACCÈS AU SERVICE :

Accédez aux prévisions data.shom.fr !

La consultation et le téléchargement des prévisions est gratuit et ne nécessite aucune obligation de création de compte. L'accès au service se fait via n'importe quel navigateur Internet.

LIMITATIONS D'USAGE :

Notez que les prévisions proposées sur le site data.shom.fr sont les résultats bruts de simulations numériques et, à ce titre, n’ont pas été expertisées ni validées par des prévisionnistes océanographes ou météorologues.

Leur utilisation doit donc se faire en connaissance des marges d'erreurs inhérentes aux prévisions brutes de modèles et reste sous la responsabilité de l'utilisateur.

En particulier, elles ne remplacent pas les services de vigilances et d'alertes météorologiques de Météo-France.


En savoir +

UN SERVICE OPÉRATIONNEL DU SHOM :

 

Le Shom possède historiquement une culture opérationnelle au travers de ses missions fondatrices de soutien à la Défense et à l’action de l’Etat en mer, mais aussi, depuis 2007, de ses engagements auprès de la Direction générale de la prévention des risques (Ministère de l'Environnement) dans la Vigilance Vagues-submersion, l'alerte aux tsunamis, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.
Dans le cadre de ce service, le Shom met à jour et diffuse quotidiennement ses prévisions océanographiques côtières sur le site cartographique data.shom.fr. Il s’appuie en amont sur une équipe d’une dizaine de modélisateurs et d’informaticiens basés sur les sites de Toulouse et Brest pour assurer le suivi de la production océanographique. A ce titre, le Shom utilise en partie cette production pour réaliser et fournir des produits opérationnels à destination des forces navales françaises. C’est pourquoi la majorité des équipes est composée de personnels permanents du Shom, renforcés sur les phases de développement par du personnel financé sur projets.

 

 

 

 

 

 

 

Le Shom

 

ACTUALITÉS :

News octobre 2016 :   Mise en ligne des prévisions VVS de vagues et surcotes de tempêtes
News janvier 2017   :   Une nouvelle ergonomie pour les prévisions océanographiques sur datashom
News mai 2017         :   Un nouveau service d'Océanogrammes sur data.shom.fr

NOUS CONTACTER :
- Une question sur les prévisions océanographiques côtières datashom ?

 

 

PARTENAIRES - REMERCIEMENTS

 

 

Les prévisions côtières de data.shom.fr sont réalisées grâce aux coopérations scientifiques entre instituts de recherches français et étrangers (Shom, Météo-France, Copernicus Marine Service, Mercator Océan, Ifremer, Centre national de la recherche scientifique, Centre national d'étude spatiale, US Naval Research Laboratory, Université de Reading (UK),...) et aux financements extérieurs issus des projets comme MerSure (financé par la commission européenne, la Région Bretagne, le Conseil départemental du Finistère et la Ville de Brest), Homonim (financé par le ministère de l'environnement), et la mise en place de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin.

Pour aller plus loin

Page en relation